Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

soirée

  • Blabla (presque) inutile

    Vendredi, comme je l'avais annoncé dans une note programmée, j'ai passé la journée à Paris. Avec un pote de moi, pour fêter mon anniversaire rien que lui et moi (et quelques bières). On a traversé Paris en scooter, avec l'intention de partir à Sceaux.

    Bref, je te passe les détails, mais à peine 40 minutes après mon arrivée, j'ai perdu mon portefeuille sur la route. Avec billets de trains, CBs, papiers d'identité, argent, et tout le toutim. Ouais, y'a vraiment qu'à MOI que ça arrive. Et, tiens toi bien, je te rappelle que nous sommes en PLEIN PARIS, que le portefeuille n'était pas sur la route, et qu'au bout de 30 minutes de recherche acharnée, nous sommes allés faire une déclaration de perte au commissariat le plus proche. Je te rappelle aussi que j'ai fait faire un duplicata de mon permis de conduire y'a un mois, parce que je l'avais perdu.

    Tu t'imagines bien la scène dans ta tête ?

    J'ai 20 ans, et tous mes papiers sont au moins des doubles, voire des triples, même ma carte bancaire ...

     

    Et ben, même à Paris, alors que mon pote était complètement désespéré par cette perte, j'suis resée stoïque, zen, détendue, blagueuse.
    J'avais plus de billets pour le soir ? Pas grave, j'étais passée au guichet le matin, ils allaient se souvenir de moi. (J'suis une fille utopique.) J'avais pas d'argent sur moi ? Et alors ? Pas de pièce d'identité ? de toute façon, je les ai rarement avec moi. Mais ... Ca veut dire que je suis plus personne ? Si le pote disparaît et me laisse, personne ne me connaît, n'a de preuve de mon existence. J'ai même pas le numéro de téléphone de mes parents dans mes portables. Ouaaaaaaah si j'meurs à Paris avec mon pote, personne le saura, puisque lui non plus n'avait pas ses papiers d'identité, et n'avait pas son portable.

    T'imagines ???????

    enfin bon, tout ce délire n'a duré qu'une heure, maximum.

    Parce qu'au commissariat, quand je remplissais la déclaration de perte, y'a une madame qui est venue ramener mon portefeuille, qu'elle avait vu tomber et qu'elle avait ramassé. Mais comme elle était en plein déménagement, elle a pas attendu de voir si on revenait pour le chercher, elle a continué son déménagement et est allée au commissariat après.

    Et même que mes 78€ étaient encore dans mon portefeuille, tout comme mes CBs, mes billets de trains, et tout le reste.

    Ouais ouais, même si on était à Paris et que mon pote était tout pessimiste "Tu le retrouveras jamais, et puis si tu le retrouves, t'auras plus rien dedans ... Et toi tu prends ça comme ça, t'es toute calme, tu t'en fous, mais comment tu fais ? Même moi j'suis trop stressé pour toi ..." 

    Et après tout ça, on a tellement glandé dans le parc de Sceaux qu'on a failli arriver en retard à la gare pour mon train de retour. Encore une demie heure de stress et de panique, pour savoir si j'allais pouvoir prendre mon train, et être rentrée pour ma fête, celle que j'avais organisée avec mes potes de classe pour mon anniversaire ... (oui, pour l'instant j'ai fêté mon anniversaire QUATRE FOIS, et rien ne dit que c'est fini ...)

    Finalement, j'suis arrivée juste à temps (ça s'est joué à quelques minutes près ...), j'étais là pour ma propre fête, pour la préparer, pour la vivre, et j'me suis couchée à 5h.

     

    ***** 

     

    Hier samedi, j'me suis dit que je devenais bigrement vieille.

    Je me suis dit ça quand j'ai entendu une de mes amies de classe dire "Oui je le veux" à son (désormais) cher et tendre, à l'église.

    Jusqu'à présent, je ne suis allée qu'à des mariages dans ma famille de moi. Ou des musiciens que je connais, et où on jouait des trucs pour rendre tout ça super joli, et ça fait une sorte de "geste" pour notre pote musico, qu'est vachement ému aux larmes tout ça et puis nous aussi, parce que bigre alors, c'est un des nôtres qui se marie.

    Mais là, c'est une jeune fille que JE connais, qui est dans ma classe. Une amie. 25 ans tous les deux, ensemble depuis 2 ou 3 ans, un petit mélange luxembourgeois-japonaise. Avec la famille japonaise qui a fait le déplacement, avec des tenues hallucinantes alors que moi j'étais perchée sur mes talons tant bien que mal, tout en récupérant de ma gueule de bois la fatigue dûe à la soirée de la veille. Déja qu'à jeun que reposée j'ai du mal à tenir dessus, j'te laisse imaginer le résultat ...

    Enfin bref, beaucoup d'émotion quand je l'ai vue marcher vers l'autel au bras de son papa, tandis que son chéri suivait au bras de sa maman.
    Du traditionnel, certes, mais vachement émouvant tout plein.

    Même que du coup, comme la famille de la mariée ne parlait ni français ni luxembourgeois, et que la famille du marié ne parlait pas japonais, la cérémonie a été faite en français ET en japonais.

    Les voeux ont été échangés dans les deux langues, pass que les tourteraux eux ils causent les deux langues.

    Et puis donc, quand je l'ai entendu jurer fidélité et amour éternel devant le prêtre, je me suis rappelé cette phrase que Davide m'avait dite, le jour de mes 20 ans : "Ca y est, t'entres enfin dans la vraie vie, bienvenue dans le monde !!!"

    Et oui, je te promets que j'y ai pensé, et que je me suis dit qu'il avait bien raison.

    J'ai 20 ans, et certaines de mes amies se marient. Et je suis invitée à leur mariage, pas pour faire de la musique ou parce que je fais partie de la famille, non, juste par amitié.

    Ca, c'est nouveau. Et déstabilisant.

     

    J'deviens vieille.

    Adulte, responsable, indépendante.

     

     *****

     

    Sinon, il fait super beau aujourd'hui.

    Comme hier et avant-hier.

    Tu crois quoi, que c'est le printemps (que dis-je, l'été !) qui arrive, ou alors c'est juste une accalmie, et dans quelques jours il faudra ressortir l'écharpe, les gants, les après skis et les pneus neige ?

     (C'est un sondage, oui oui, t'es OBLIGE(E) de répondre, sinon j't'aime plus.)

    Et j'suis sérieuse, attention hein ...