Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

les gens sont fous

  • Gogoleries

    Ca fait longtemps qu'on a pas fait de Gogoleries, tu trouves pas ?

    Bon OK, ça fait longtemps qu'on a rien écrit, aussi.





    Alors en attendant que j'ai le temps de te rédiger une vraie note, genre demain ou après-demain, ben on va se contenter de ça.




    Déjà, j'peux te dire que j'accueille ici plein de gens qui savent pas cuisiner.



    Ou du moins, qui sont aussi forts que moi pour calculer les mesures.



    40 cL de lait, c'est pas simple. tu remarqueras que Gogole est complètement niais, puisqu'il me cite en 2è lien pour résoudre cette énigme.





    Faut pas déconner, bientôt, les gens vont s'adresser à moi pour que je les aide à rédiger leur mémoire.




    J'ai aussi eu des requêtes pour "télèphone rose.hu".

    Alors là, je suis désolée, j'ai pas le lien.




    Mais j'ai toujours pas trouvé comment qu'on tombe chez moi avec ça, sachant que le premier lien chez Gogole est quand même le site demandé.

     




    Sinon, mes collègues pas matinaux m'ont retrouvé : "j'aime pas le matin" et "j'aime pas parler".



    Mais je dis BIENVENUE ICI les gens !!!




    Promis, je n'écris que l'après midi, et j'aime pas non plus le matin.



    Par contre, toi là, je t'aime.




    Vinsh chéri, j'ai l'honneur de t'annoncer que je suis le troisième lien sur gogole quand on tape "vinsh".

    Ne sois pas effrayé, tu restes premier ;)




    Tiens, mais je te disais pas un peu plus haut que les gens allaient finir par me demander de les aider à écrire leur mémoire ?




    "J'arrive pas à avancer sur mon mémoire"
    , "qui veut écrire mon mémoire".

    Les gars chuis désolée, quand j'aurai fini le mien, je verrai ce que je peux faire pour vous.



    (NdlB : Avis à la populace, aujourd'hui 7 avril, j'ai 10 pages rédigées. Me reste 3 semaines pour écrire 40 pages, YOUHUUUU !)




    Sinon, on a aussi eu "j'aime pas les villages", "j'arrive pas à écrire", "comment taper des cons" (ouaiiiis), "comment faire sécher des figues" (mais euuuuh), et puis des gens qui se posent les mêmes questions que je me suis posée à un moment donné : A QUOI SERT UN ADOUCISSANT ???







    Bon allez, sur ce, je te laisse.

    J'ai d'autres articles à écrire pour combler ta semaine.




    (Passque si je te dis que je voulais poster ça lundi, tu me croiras pas ? Pourtant c'est vrai, et puis ma vie a un peu basculée depuis ... Mouhahaha rdv au prochain article !)

  • Répét #1

    Aujourd’hui, je vais te parler de musique.

    Alors mets toi en condition.

    On est le 23 Janvier, vendredi soir, 23h.
    On sort de 3h de répét.

    3h de répét’, mine de rien, c’est long.


    C’est encore plus long quand, pendant ces 3 heures, tu ne joues que deux moitiés de morceaux.


    Bon, là, faut que j’t’explique.


    Tu vois, y’a plein de métiers dans lesquels faut faire des stages. Par exemple, Spike, toujours elle, ben elle a une stagiaire.
    Chiante, mais stagiaire quand même.


    Ben nous, dans mon orchestre, on a deux de nos musiciens qui sont chefs d’orchestre stagiaires.


    Ca veut dire que les deux ptits, ben tous les dimanches, de 8h à 12h, ils vont à un cours pour devenir chef d’orchestre.

    Et nous, on est leurs cobayes un peu.



    L’an dernier, ils ont dirigé en public pour la première fois, et je t’en avais parlé ici.


    Ben mes deux ptits, (oui, « ptits », même s’ils mesurent plus d’1m80, ils ont pas encore 18 ans, et puis je les ai connus, ils étaient pas plus haut que Passe Partout, alors ce sont mes ptits, NA !), donc mes deux ptits, ben ce soir là, ils se fait « juger » par leur « prof » du dimanche matin.


    Chacun a choisi un morceau qu’on jouera le 22 Mars (si tu sais pas quoi faire, on fait un concert, gratuit, et de très bonne qualité), et donc, en ce moment, on commence tout juste à les travailler (ça fait 8 répétitions pour mettre en place un programme, c’est raisonnable *).
    Et le « prof » est venu voir comment les ptits nous faisaient travailler, leur donner des conseils toussa toussa.


    L’avantage, c’est que nous, simples musiciens, on apprend en même temps les tuyaus des chefs d’orchestre.

    Et c’est aussi dans ces moments là qu’on se rend compte à quel point le chef d’orchestre est important.


    Passque ça a pas l’air comme ça, mais ce monsieur tout habillé en noir, qui tourne le dos en public, et qui gesticule comme un malade, ben il est important.


    Il est rassurant, c’est un pilier.



    En tout cas, c’est comme ça que je vois mon Chef chéri adoré, Nico.



    Quand y’a le silence dans la salle, plongée dans le noir, que tu ne vois personne, sauf ton chef chéri adoré, que tu connais pas le programme passque tu privilégies tes études aux répéts, passque tes trains ont du retard, etc., ben chef chéri il est là, devant toi.
    Il essaie de capter le regard de tout le monde, pour savoir, d’un seul regard, si on est tous prêts à jouer.

    Et généralement, à ce moment là, très discrètement, de telle sorte que seuls nous le voyons, il commence à diriger le morceau, pour qu’on ait le tempo en tête, pour pas qu’on oublie LE truc important du début si y’en a un.


    Et puis le plus souvent, chef chéri adoré, qui est souvent sûr de lui (même trop sûr de lui d’après la majorité des gens, dont mes parents), ben il te montre qu’il est sûr de lui, et il te fait un grand sourire.


    Pour un peu que tu captes ce sourire, chef chéri adoré va te faire un clin d’oeil, à toi ou à un autre, tout dépend de qui il arrive à choper.


    Ben tu vois, ce sourire et ce clin d’oeil, c’est tout ce dont j’ai besoin pour être rassurée avant un morceau.

    Je connais pas la notion de stress, j’ai juste une légère appréhension dans certains morceaux que je ne maîtrise pas, l’appréhension de rater des trucs, d’oublier des trucs, de mal démarrer, de mal finir.


    Si chef sourit, tout se passera bien.
    Si chef sourit pas, je vais être deux fois plus concentrée, et c’est là que je vais me planter.


    Bref.


    On a donc des chefs stagiaires.
    Tous deux dans des styles différents.





    Y’a M., saxophoniste, qui est très très expansif, qui communique énormément avec nous musiciens, et qui fait pas forcément gaffe aux changements de nuances, ni à sa partition.


    Et y’a T., percussionniste, beaucoup plus réservé, qui a une technique irréprochable, mais qui reste plongé et concentré dans sa partition, sans échange avec nous.



    Et puis nous, les flûtes, on a besoin que le chef nous fasse signe quand on doit jouer.
    Passqu’on rêvasse, et toussa toussa.


    T., il nous fait pas signe.
    Alors la première fois qu’on a joué son morceau, on a attendu son signe.
    Qu’est pas venu.


    Alors la deuxième fois, j’ai compté. Comme ça, j’ai su quand on devait démarrer.

    Et j’ai démarré, au bon endroit.


    Et là tu vois, c’est même pas de la vantardise ou quoi que ce soit, c’est un truc tellement simple à faire, compter, c’est la base de toute pratique orchestrale, ben j’me suis rendue compte ce soir que si je ne démarre pas, les autres flûtistes non plus.


    Et tu vois, c’est frustrant.


    C’est comme les crayons : si t’es étudiant, imagines tu aller en cours sans stylo ?

    Non.



    Ben à la musique, c’est pareil : on a besoin de crayons.


    Et pourtant, chuis toujours la seule dans la première rangée de l’orchestre à avoir un crayon.


    Mais j’aime pas partager mon crayon, alors je rechigne à le prêter.



    (J’te rappelle que le sujet premier de cette note, c’était les chefs stagiaires hein ?)


    Donc voilà, après les 3h de répét, puisque tu t’es mis en condition comme moi,  t’es fatigué(e), épuisé(e), exténué(e).

    Passqu’une répét’ de 3h, ben non seulement c’est long, mais c’est fatiguant.


    L’esprit doit être là, la concentration aussi, le corps doit suivre.


    Et avec les chefs stagiaires, ben on a dû jouer une dizaine de fois certains passages, donc c’est encore plus épuisant, la répétition des mêmes choses jusqu’à la « perfection » ...


    Chais même pas si tu vas comprendre un truc à cette note, j’essaie d’être la plus compréhensible possible, mais je me doute que pour les non-initiés, ça doit pas être simple à suivre ...


    Console toi, dès que possible, je te poste mes vidéos. (J’en ai 2 déjà ... Youhuuu !)




    * : Là, l’astérisque, c’est passque y’a 2 semaines, on a joué un morceau avec chef chéri, et on avait un peu de mal. Il a dit « Oh allez, c’est un truc facile, ça en 2 répé c’est mis en place et ça bouge plus ! ».
    A ce moment là, y’a ma voisine qui a cru bon de lui rappeler un élément crucial : « Oui bah le concert de début d’année, c’est dans 2 jours, pas dans 2 semaines ... »
    Et là, chef chéri s’est décomposé, avant d’éclater de rire et de dire « Oh oui merde, j’avais oublié ... »


    Voilà.


    Les gens à la musique, ils sont fous.