Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

je suis toquée

  • T.O.C ?

    Tu vois, un jour, y'a longtemps, j'avais écrit ce texte :


    "Il y a des habitudes qu'on aimerait perdre parfois ...

    L'habitude de te regarder, de t'appeler pour savoir comment tu vas, l'habitude de penser à toi, l'habitude de t'apprécier.
    L'habitude de te voir près de moi.
    L'habitude d'entendre ta voix, de sentir ton odeur, l'habitude d'être habituée à toi.

    L'habitude de t'aimer aussi peut être, parce qu'aimer par habitude est le pire des amours...


    Perdre l'habitude de me réveiller à 7h pour aller en cours, l'habitude de rouler trop vite, l'habitude de boire trop, l'habitude de me penser supérieure à vous tous.
    L'habitude de faire n'importe quoi, n'importe quand, sans réfléchir.
    L'habitude d'être attachée aux gens, et de t'être attachée ...
    L'habitude de compter sur eux. D'avoir confiance en eux.

    Perdre l'habitude d'avoir des habitudes, tout simplement ..."


    (Bon j'te préviens de suite, quand j'dis "y'a longtemps", c'est y'a au moiiins un an. Si ce n'est plus. Et personne en particulier n'était visé dans le texte.)


    Et tu vois, moi j'ai plein d'habitudes. Et des habitudes aux T.O.C, paraît qu'il n'y a qu'un pas. Alors peut-être que j'ai des T.O.C, va savoir.

    Quand je vais à la BNL pour bosser mes cours (ouais, mine de rien, j'suis une étudiante sérieuse et studieuse.), je passe toujours chez "Pasta Phil", prendre un cornet de pâtes à emporter, que je mange sur le parvis de la cathédrale, qui est juste à côté de la BNL.

    100_1431.jpg
    A gauche, la BNL.
    Au fond, la cathédrale.
    Tu comprends mieux maintenant,
    l'histoire de cette note ?


    Toujours aux 4 fromages (les pâtes).
    La BNL est à 3 pas du centre ville piéton. Je prends toujours le même chemin pour y aller, alors qu'il en existe au moins 6 différents.



     

    Quand je vais à la fac le matin, je pars à pied, pendant 2 km, même si je suis à la bourre. Et je rejoins mon arrêt de bus, devant la piscine.
    Alors que j'suis pas obligée hein, j'ai un arrêt de bus à 20m de chez moi.
    En chemin, généralement vers 9:00, je m'arrête au Cactus, supermarché situé pile poil en plein milieu de mon trajet pédestre. Et j'achète ma bouteille d'Evian.



     

    Quand j'arrive chez moi, je mets de la musique, directement. Souvent les mêmes trucs, des playlists que je me crée et que j'écoute en boucle.
    J'ai 5 000 chansons sur le PC, et une quantité assez incroyable de CD qui ne sont pas sur le PC, mais je n'écoute u'une centaine de chansons différents.
    Idem pour l'iPod. Toujours les mêmes trucs. Et Dieu sait que j'achète quantité de CD que je n'écoute pas, juste parce que j'ai eu un coup de coeur sur le moment.

    C'est pareil pour les livres. Je culpabilise quand je suis dans une librairie, parce que bordel, je fais des études littéraires, et je lis 5 livres par an, dont 3 imposés par mes profs. (Même si j'exagère un peu, l'idée est là.) Alors j'achète ces "classiques" de la littérature, Montaigne, Zola, Hugo, Proust, que je ne lis pas.
    Alors que j'ADORE lire. Dans le train, le bus, le matin, le soir, l'après midi. Mais depuis 2 ou 3 ans, je lis des conneries.
    Peut-être pour compenser ? En 3ème, je lisais Sade et Pascal. Je dévorais des bouquins de philo de ma propre initiative (connerie n°1), et je n'ai eu que 10 en philo au bac L (connerie n°2).

     


    Quand je vais en répét le vendredi soir, je me gare toujours au même endroit. Dans le métro et le bus, je m'asseois généralement et autant que possible à la même place.
    Dans le TGV, toujours dans la même voiture, côté fenêtre.



    J'achète toujours mes journaux au même endroit, Relay de la gare du Nord ou de l'Est, selon le sens du trajet.
    Gare de l'Est, c'est celui qui fait face (et pas dos) aux voies 1 à 4.
    Gare du Nord, celui qui est tout au bout de la gare à côté de la voie 1.

     


    Je vais toujours à la FNAC des Halles, même si ça me fait faire un détour.

     


    Et puis je trie mes trombones par couleur.

     

     

    Je sais, ça craint.



     

    Et tu sais le pire ? C'est que malgré tout, j'adore l'imprévu.

    Si tu veux bien, on en parlera demain.

     


    Là, je dois aller ranger mes livres par taille et par ordre alphabétique.

    Et après, je rangerai mes CD par genre, et par ordre alphabétique à l'intérieur des genres.

     

    (Et si tu rigoles, tu viendras m'aider. Na.)