Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

au secours

  • Formspringme

    Bon je t'avoue sans honte que j'ai pas le temps de t'écrire.




    Oui, j'ai le temps de touitter, mais pas de mettre en forme et de poster les billets qui n'attendent pourtant que ça.

     





    Tu me laisses encore vivre 2 ou 3 jours de pure folie, et puis je te poste tout ça dans le désordre : mes 17 ans, mon expérience religieuse, les coups de fil de Mathieu, et puis une grande réflexion un peu pathétique sur mon comportement.




    Voilà.




    (Sinon, si tu t'ennuies vraiment de moi, tu peux me poser des questions ici.

    C'est anonyme, gratuit, et ça peut-être rigolo.)

  • Ze come back

    Hé oui mon lecteur chéri, ma lecteuse préférée, j'ai retrouvé la civilisation, donc j'ai également retrouvé l'ADSL, mais aussi le WIFI !!!



    Je peux te dire que c'est génial tu sais ?





    Par contre, comme tu le sais, chuis un peu Miss Poisse moi quand même.



    Je t'ai raconté maintes fois comment je me suis retrouvée bloquée à cause de trains et tout ça, et crois moi, je t'ai passé des épisodes.


    Passqu'en ce moment, ça m'arrive un peu chaque semaine, les soucis de train.



    Je t'informe donc qu'avec ce come back, ben la poisse se met sur autre chose.




    De beaucoup moins important que le train, puisque c'est sur ...



    Le logement.





    Faut dire que comme je suis ici pendant 4 mois, ben j'ai pris une colocation dans une grande maison.



    Sauf que les locataires n'ont toujours pas quitté la maison, et que mon proprio était bien embêté.





    Alors du coup, pour l'instant, je loge dans l'appartement de mon proprio.



    Avec lui.





    Et ses deux enfants par intermittence.





    8 et 9 ans.




    Même que la petite fille, quand son papa lui a dit que quelqu'un allait venir quelques jours dans l'appartement, ben elle a dit : "Ouais c'est ça, tu t'es encore trouvé une copine sur Internet !"



    8 ans la gamine.




    Elle a grave de l'avenir.





    Donc voilà.



    Je rencontre les gamins cet aprèm ...





    J'ai déjà fait connaissance avec Al, le cocker de 7 mois, qui m'a définitivement adoptée.




    Et aussi avec le chat.



    Je sais comment il/elle s'appelle, mais je sais que j'y suis allergique.



    Pour l'instant, ça va, ça se gère.






    Je sais pas si ça va durer, au niveau allergie ....

  • La Saint Cruste

    L’homme de Grenoble s’incruste.


    Il ne s’incruste pas forcément dans des parties de ma vie qui me plaisent, mais le fait est là.

    Alors bon, déjà, il ne s’incruste pas au niveau sentimental/sexuel.


    D’un côté, c’est pas plus mal.




    Après la discussion post-coïtum sur son ex, pendant 45 min (très passionnant, j’te jure !), ben au retour, j’ai reçu un SMS écrit de ses petits doigts : « Tu vas me manquer je pense, mais je suis pas prêt je crois ».


    Ce SMS est à garder dans les annales tout de même.

    Faut dire que durant la semaine à Grenoble, je ne lui ai rien demandé, consciente du fait que :


    1° Il n’a toujours pas oublié son ex, 1 an après la rupture
    2° De ce fait, il n’est prêt à rien
    3° Je ne suis pas prête
    4° J’ai pas envie d’un grand truc bien écrit, bien romancé, projeté sur l’avenir et tout ça.
    5° Il veut se marier et avoir des gosses
    6° Il ne me plaît pas plus que ça en tant que « mec potentiel ».  En tant que pote, je l’adore, mais en tant que « mec potentiel », c’est niet.



    Bref.



    Alors je sais pas pour toi, lecteuse, lecteur, mais moi y’a des moments où j’ai pas envie de voir les gens.

    Ben lui, en ce moment, j’ai pas trop envie de le voir.

    Le mois dernier, c'était ça :
    « Confirme moi ta venue pour vendredi, ça me ferait vraiment super plaisir de te voir ! »


    Histoire d’être tranquille, je confirme.
    Au pire, il s’agit de passer 2h dans un bar avec lui, en pleine journée.

    Rien de très grave.


    Mais comme j’ai raté mon TGV le jeudi que je devais aller à Luxembourg (ici), j’ai décalé ma venue dans sa ville à ce même jeudi, puisse que j’avais rien d’autre à foutre pas même un mémoire à rédiger.


    Sauf qu’il dormait, ce jeudi après midi.



    Monsieur est un gros fêtard.
    Et accessoirement en vacances.

    Ceci expliquant cela, passons au point suivant.



    Je ne l’ai donc pas vu, ni le jeudi, ni le vendredi.


    Le samedi, je devais voir un de ses potes.
    Seule à seul.


    Ca s’appelle la magie Fessebouk, tu deviens pote avec les potes de tes potes, et tu commences à les voir sans les dits potes en commun (faut suivre hein ?).



    Sauf que.



    Soit que les mecs sont de vrais trouillards, soit ce pote de pote avait peur pour son couple et m’a prêté des intentions que je n’avais pas, soit que j’ai pas de bol.



    Passque l’homme de Grenoble s’est incrusté.


    Et que donc, on était à 3.




    J’ai pas beaucoup parlé, j’avais pas grand chose à dire.

    C’était pas du tout comme ça que j’imaginais ma première rencontre avec le pote de l’homme de Grenoble.
    Passque l’homme de Grenoble, dans mes imaginations, il était pas là, et je picolais déconnais franchement avec son pote.


    Comme d’hab.





    Mais c’est pas tout.


    Figure toi que j’ai dû retourner au Luxembourg, pour faire signer des papiers pour le putain de mémoire à rendre. (C’est comme ça que j’ai mis plus de 8h pour aller de chez moi au Lux, ICI)


    Ouais, je sais, un A/R juste pour une signature, ça craint.


    Quand je lui ai dit ça y’a quelques semaines, l’homme de Grenoble a proposé de m’accompagner, qu’on prenne sa voiture, qu’on parte ensemble, que je fasse signer mes papiers et que je lui fasse visiter le pays.


    Oui mais...





    NON.




    Alors j’me suis cassée la tête (aïe) pour savoir comment le repousser sans blesser sa fierté de mâle dominant.


    Nan passque faudrait pas non plus qu’il croive que c’est à cause de son SMS que je t’ai écrit là haut ...


    Alors j’ai envoyé ça, en fourbe, par SMS, même pas de vive voix :


    « Ne le prends pas comme une attaque personnelle, mais j’ai  vraiment pas envie que tu viennes avec moi au Lux, même si c’est gentil de l’avoir proposé. Le Lux, c’est une partie de ma vie que personne en France ne connaît, c’est mon refuge, loin de mes problèmes, du passé, c’est un peu comme une bulle d’air frais, malgré tout le mal que j’en dis parfois, et j’ai pas envie de tout mélanger, ni de partager tout ça avec quelqu’un ... »


    Rédigé comme ça, ouais.
    Ca m’a pris 3 SMS.

    Heureusement que chuis en SMS illimités hein ?



    Mais au final, j’me suis aperçue que tout ce que je disais dans le SMS, ben c’était vrai.






    Personne de France n’a partagé ma vie luxo, et j’ai deux vies totalement différentes : la vie au Lux, et la vie en France.

    OK, y’a quelques photos de soirées luxo sur Fessebouk, ou sur Hi5, mais ça n’indique pas grand chose sur ma vie là bas.



    Au Lux, j’ai pu repartir de zéro, ou presque.
    Au Lux’, j’ai rencontré plein de gens géniaux, aux mentalités et comportements complètement différents d’en France.

    Au Lux’, y’a Flow.
    Flow, complètement folle, inconsciente, insoumise.

    On aurait jamais dû se rencontrer, jamais dû se parler, jamais dû s’entendre aussi bien, et pourtant ...



    C’est elle qui me manque le plus.
    C’est elle qui représente le mieux ma vie au Luxembourg, elle et ses conneries, elle et ses (ir)responsabilités, elle et moi.

    Au Lux, je suis totalement indépendante, je réussis à ressentir cet irrémédiable sentiment de liberté, je le sens m’envahir et ne plus me lâcher, me faisant faire un peu n’importe quoi, pour mon plus grand plaisir.

    Au Lux, le temps ne s’écoule pas de la même façon, les gens se comportent différemment, tout est à conquérir.

    Ce que je fais au Lux, seuls les gens du Lux sont au courant. (bon, toi aussi lecteur lecteuse chéri(e), mais c’pas pareil tu sais ?)
    Ce que je fais en France, les gens du Lux le savent aussi.

    Le Lux, ça a d’abord été un refuge, un véritable refuge.




    Un exil.




    C’est devenu un plaisir, une façon d’être, une façon de respirer, de parler, de rire, de vivre.


    Je n’ai aucune envie de partager tout ça avec quelqu’un, parce que ça m’appartient.
    Ca m’appartient, et je veux le garder pour moi.


    2 vies à gérer, c’est pas simple.
    Quand elles ne se rejoignent pas, c’est encore moins simple.


    Mais ça fait 2 ans et demi que j’y arrive maintenant, et j’ai bien l’intention de continuer ...

     






    (Bon, depuis, je n'ai que très peu de nouvelles de l'homme de Grenoble. Pourtant, j'comprends pas, j'ai été gentille dans le SMS non ?)

  • Les trucs à supprimer ...

    Y'a des trucs que je supporte pas.

    Et que j'aimerais bien qu'on les supprime. Juste pour mon bien-être.

     

    Ouais, j'suis comme ça moi.

     

    Mais bon, ptet que c'est des trucs que vous détestez aussi hein, donc ce serait cool si c'était le cas, mon seul bien-être ne serait pas uniquement en jeu, puisque le vôtre le serait aussi !

     

         * Le bruit des talons sur le trottoir. De la dame qui marche derrière vous, qui se rapproche, de plus en plus, et qui va t'enlever te dépasser.
    C'est un bruit que je ne supporte pas, les "clac clac clac clac" que même mon iPod il réussit pas à camoufler.
    Ces "clac clac" répétés me stressent, et le stress dès 8h du mat', c'est tout bonnement inhumain.

         * Toujours ces foutumes manettes dans le TGV.  (Ouiiiiii, je me cogne encore et toujours dedans ... Sal*perie !)

         * Les mouches.
    J'aime pas les mouches. Y'en a qui aiment pas les araignées, d'autres qui aiment pas la couleur rouge, moi c'est les mouches.

         * Lorie, Priscilla & co. Cindy Sander y compris.
    Nan mais faut pas abuser les gens, y'a de la musique, de la vraie musique qui existe, du vrai bonheur pour les oreilles. Les papillons de lumière, Lorie qui va vite (avec Garou ?), et tout l'reste, ça va bien 5 minutes quoi ...

         *Les partiels.
    Parce que j'suis autant avancée dans mes révisions qu'il y a 4 mois, lors de la rentrée du semestre d'été. (T'en conclus ce que tu veux hein, mais j'ai pas pour habitude de réviser 4 mois en avance ... Et apparemment 4 jours en avance non plus.)

         * Les gens ternes. Faut mettre un peu de couleur, de folie et de magie dans vot' vie !
    Prenez de la drogue de la cortisone la vie du côté "tout est nouveau et si éphémère !". Regardez TV fünf, ça aide (tiens mamzelle Spinster, j'ai pensé à toi, j'ai regardé "Sous le soleil" sur cette magnifique chaîne francophone ...)

         * Les pannes d'encre des stylos.

         * La pluie quand on est en tongs dehors.

         * Le ciel gris au début du mois de juin.

     

     

    Mais surtout, faudrait arrêter de donner des yeux si bleus, si clairs, si beaux, si envoûtants à des mecs comme T., passque j'sais pas combien de temps j'vais résister ...

    Nan mais c'est vrai quoi.

     

     

    Manquerait plus qu'en plus j'aie du retard dans ma lessive par dessus toutes ces considérations hautement importantes, et là, j'pourrais directement aller me recoucher sous ma couette.

     

     

     

     

     

     Bah tiens, puisqu'on en parle ...

    J'vais me recoucher.

  • Vilaine figue ...

    Je suis une méchante.

    Une vilaine.

    J'ai promis des notes qui ne sont jamais arrivées, pour cause de feignasserie / emploi du temps de ministre / manque d'ADSL / partiels qui approchent.

    Fais ton choix là dedans, sachant que chaque proposition a influé (chacune à une échelle différente) sur ce résultat médiocre (aucune note en plus d'une semaine ...).

     

    Réjouis-toi ô lecteur, lectrice, puisque pendant cette semaine qui s'est écoulée, je ne me suis pas tournée les pouces, non non.

    J'me suis cassée les méninges à trouver quelque chose à te raconter.

    Et puis finalement, j'ai eu une ampoule qui s'est allumée au dessus de ma tête (comme dans les dessins animés -j'ai passé une semaine entière à me gaver de dessins animés tous les matins alors pardonne moi cette référence hautement culturelle) cet après midi, alors que j'étais confortablement installée dans mon TGV-Est en direction de Luxembourg (ça fait tellement longtemps que je le prend, c'est un peu comme si c'était le mien, tu comprends ?).

     

    Figure toi que j'ai été bien punie de ne pas t'avoir raconté tout plein de choses pendant mes vacances ...

    Tu seras d'accord pour affirmer qu'il m'arrive toujours des trucs presqu'invraisemblables ? Entre le portefeuille égaré en plein Paris, la séance de travail intensif à la Bibli Nationale avec la cathédrale qui sonne toutes les 15 minutes, et mes bleus quasi éternels sur différentes parties de mon corps, j'vais finir par être la femme qui a tout tenté et tout vécu avant sa mort. (à prendre au 250è degré, évidemment.)

    D'habitude, je fais mon sac 10 minutes avant de repartir, et je vérifie constamment si j'ai bien pris mon portefeuille, mes billets de train, mes clefs, mes GSM + chargeur, mes cours, etc. Mais là, j'ai préparé mon sac la veille, pour une fois, donc j'ai rien vérifié.

    J'aurais dû.

     

     

    Parce que quand je suis arrivée à la gare, après avoir acheté des billets pour le we prochain (Y'a Mille Feuilles party avec Sonia) j'ai eu un de ces sursauts où tu vois une pièce de chez toi, avec les objets qui y sont, etc.

     

    Hé ben moi, j'ai vu la cuisine de ma môman et mon pôpa.

    Avec le buffet, sur lequel j'pose le courrier le matin, et les clefs de voiture de pôpa.

     

    Sur lequel j'ai posé mes clefs de maison 4 jours auparavant.

    Et qui s'y trouvent toujours ...

     

     

    Enfin voilà, j'ai failli me retrouver à la porte de chez moi, un dimanche soir, dans un pays étranger et hostile. (ouh la menteuse !)

    Fort heureusement, y'a un agent de sécurité qui doit rester en faction 24/24. Bon, ils sont 3 à se relayer, mais le résultat est le même : y'avait quelqu'un pour m'ouvrir la porte ...

    On m'a gentiment fourni un double des clefs ce midi, et j'attends que ma môman trop géniale m'envoie mes clefs par la Poste.

     

    Avec le bol que j'ai, ils seraient bien capables de pommer mes clefs dans leur système d'envoi international, tu crois pas ?

     

     

    (P.S : Suite à une très récente découverte, qui date d'il y a une bonne demie heure, je précise également que sur mon trousseau de clefs, qui est resté donc à 500 km environ de ma serrure, se trouve également les clefs qui ouvrent mon placard de sous sol, avec ma lessive, mon assouplissant, etc. Et EVIDEMMENT, loi de Murphy [ptit con va !] oblige, j'ai renversé du ketchup bien tachant sur mon tee shirt blanc ... La galère pour frotter dans le lavabo, et enfin réussir à gratter un peu de lessive à une amie voisine [c'est une chose dont j'ai horreur, demander qqc à qqn ...])

     Et j'ai pas précisé à ma maman que les petites clefs étaient à joindre au colis pré-cité.

    Donc, pas de lessive avant deux ou trois jours. Demain, je vais etre obligée de me lever à 7h pour aller en acheter, au cas où une autre merde me tombe sur le coin du tee-shirt ...

     

     

    Enfin voilà, en ce moment dans ma laïfe, c'est que du bonheur.