Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quelle pourrite cette figue ... - Page 2

  • Vice-présidente ?

    Cet été, ma vie a pris un tournant décisif.
    Figure-toi que les gens qui composent le « bureau » de mon orchestre ont pété les plombs. Je sais pas si c’était la chaleur, la pluie, ou le besoin de vacances, mais toujours est-il qu’ils ont été drôlement inconscients.

    Ils m’ont élu vice-présidente.

    Bon en fait, j’ai eu seulement 1 voix de plus que l‘autre candidat, donc faut croire que certains avaient conservé leur BON SENS.


    Alors c’est bien joli tout ça, mais j’ai été élue en juillet, et juillet, c’est quasiment les vacances pour nous. Donc je me suis pas rendue compte tout de suite de ce que ça impliquait, cette fonction.

    Oui, j’étais un peu naïve tu vois, je pensais que ça servait juste à faire joli, à flatter mon ego insatiable et à écrire sur un CV.
    Oh, et à voir Chef encore plus souvent.

    Y’a bien que cette dernière croyance qui s’est révélée exacte...

    Lire la suite

  • Remise en question

    J'ai déjà (beaucoup) parlé de ma longue histoire adultérine sur ce blog.


    J'en ai parlé pour diverses raisons, notamment parce que ça a changé beaucoup de choses dans ma vie, que ce soit des choses "importantes" ou au contraire, négligeables.




    J'en ai parlé parce qu'avoir des retours sur la chose, ben parfois, ça fait du bien.



    J'en ai aussi et surtout parlé parce que souvent, j'ai peur de n'être que ça, pour toujours. D'être "l'autre". La "rivale" supposée d'une autre. Je l'ai été, longtemps, pas qu'une seule fois, et parfois même plusieurs fois en même temps.

    Lire la suite

  • Vacances

    Lecteur, lecteuse, c’est les vacances.

    Pour de vrai, pour de bon, pas pour du beurre.

    C’est quoi la différence alors, entre la vraie vie et les vacances ?

    Lire la suite

  • Blablabla

    Y'a quelques mois, chuis allée voir mes petits qui dirigeaient un concert, avec tous les apprentis-Chefs. (Parce que oui, mes petits ils apprennent à devenir Chefs, je crois que je t'en ai déjà parlé...)



    Et juste avant le concert, quand je papotais avec les gens (as usual me direz-vous ...), ben j'ai aperçu un mec, plutôt pas mal.




    Je sais pas si toi ça te fait ça mon lecteur ou ma lecteuse, mais moi chuis souvent attirée par le même type de mec.




    Sauf que là, le mec que j'ai aperçu, il entrait pas, mais alors pas du tout dans ce type.




    Bon, à la limite, il était musicien, puisqu'il avait son costume sous le bras et cherchait un endroit pour se changer.




    Mais malgré mon attirance quasi-innée pour les musicos, ben ça suffit pas.




    Faut autre chose, tu comprends ?




    Donc j'arrivais pas à esspliquer ce truc, mais toujours est-il qu'il m'attirait drôlement.




    Et puis le concert a commencé.



    (Je te préviens, c'est une note un peu longue, et ptet incompréhensible.

    Tant pis)

    Lire la suite

  • Absence

    Très cher blog,

     

    Je suis vraiment confuse de t’avoir délaissé ces derniers temps, mais vois-tu, j’avais une vie à vivre, une introspection à faire, et des déceptions plus ou moins immenses, que dis-je, gravissimes, à surmonter.

    Ben oui, le nouveau Lempicka sent horriblement mauvais, et crois-moi, ça m’a demandé du temps pour passer outre.

    Puisqu’il paraît que des fous te lisent encore et attendent impatiemment de nouveaux billets, je vais te demander de bien vouloir poster les billets que tu as « en réserve », tu sais, tous ceux que j’ai écrit, mis en page, et jamais publiés. Tu seras bien gentil, merci.

     

    Pendant ce temps, je retourne à mes révisions, mes touristes, mes couchers de soleil sur la plage, mes amants, mon soleil, mes bouquins, et mes expérimentations, encore et toujours menées rien que pour toi.

     

    Gros bisous, je t’aime fort fort tout plein,

     

    Ta dévouée (si si !) propriétaire.

  • Alsace, part 1

    Bon, ça y est.

    Ma grosse période de stress et de musique est passée, maintenant, j’ai 15 jours de calme (et après, ça repaaaart).Plus tard, je te parlerai de mon exam de flûte (que j’ai foiré, hahaha), et je te raconterai les différentes choses à savoir sur ce genre d’exam. Tu verras, on va bien s’amuser.

    En attendant, je vais plutôt te raconter le fabuleux week end que j’ai passé avec l’orchestre, y'a 3 semaines. (Ouais, j'suis à la bourre, ce blog est déserté par tous ses lecteurs, c'est la catastrophe, je sais.)

    Lire la suite

  • Bulle

    Y'a 15 jours, j'ai passé 2 jours dans une bulle.

    Une vraie bulle, pleine d'iode, de verdure et de soleil. A peu près comme en Picardie, ouais ouais (surtout au niveau du soleil).

    2 jours dans une bulle, c'est presque rien, mais c'était tellement nécessaire ... Dans le TGV qui m'éloignait de cette bulle, j'ai pleuré. Ce n'étaient pas des larmes de tristesse, non, c'étaient des larmes de stress, de panique et d'inquiétude, le genre de larmes que je n'arrivais plus à retenir depuis plusieurs semaines.

    Lire la suite

  • Lie to me

    L'autre jour, j'ai reçu un mail, sans bonjour, sans "comment ça va ?", juste un "Tu mens."


    Tu me connais, je me suis tout de suite offusquée. J'aime bien les politesses par écrit (menteuse), j'aime bien dire que je vais mal (menteuse), et j'adore recevoir des mails (pas menteuse).

    Et en fait, tout ça, c'était juste pour m'inviter à aller voir la nouvelle série-phare que M6 propose aux télespectateurs.
    Bon, je suis un peu à la bourre pour ce billet, puisque la série a commencé jeudi dernier, mais mieux vaut tard que jamais.

     

    lie-to-me_tv.jpg

    Lire la suite

  • Köln (part 2)

    Faut vraiment que j'te fasse une intro ?

     

    Si t'as pas lu la première partie de ce fabuleux billet, retourne donc ici.

     

    Sinon, amuse toi bien.

    Lire la suite

  • Köln (part 1)

    Y’a très longtemps, je t’ai promis un billet sur le côté religieux de ma famille.



    J’ai pas oublié, c’est juste que j’ai eu du mal à prendre le rythme de l’Ecole et tout ça. (Et puis j’avais un peu perdu la magie de ma plume, ou plutôt, de mon clavier.)

    (Et puis j’avais voulu me lancer dans autre chose, qui me prenait du temps, et ça a foiré, donc me revoilà.)

    (Et puis c’est tout)

    Lire la suite

  • Etat d'esprit

    Budapest Symphony Orchestra – Concerto Pour Violon En Re Majeur Op. 35

    (petite musique d'ambiance - tu cliques, et y'a d'la musique, CHOUEEEEETTE)


    J'écris pas beaucoup en ce moment, je ne poste presque rien alors que j'ai plusieurs billets quasiment prêts, bref, j'ai perdu le truc.
    Si ça peut te rassurer, j'ai perdu beaucoup de trucs en ce moment.

    Lire la suite

  • Concert annuel

    Il est 00:13 au début de cette note, et je rentre tout juste d'un concert.

    Pas un concert où j'ai joué, mais un concert où j'aurais pu jouer.



    Concert où j'aurais
    voulu jouer.

    Et cette envie là, ça change tout.

    Lire la suite

  • Les macarons au chocolat d'Alsa

     

    Si tu es un lecteur fidèle et de longue date, tu n'es pas sans savoir que je suis un véritable cordon bleu.

     

    Rappelle toi l'histoire des gaufres, l'hiver dernier. Je t'en parlais ICI.

     

    Maintenant que tu as (re)découvert cette petite histoire rigolote, je peux te dire qu'on m'a proposé de tester en avant première l'innovation culinaire d'Alsa qui va sortir sur le marché d'ici peu, la préparation pour macarons.

     

    Tu imagines bien que j'ai sauté sur l'occasion afin de prouver à tout le monde que OUI, JE SAIS CUISINER (bordel)

    En plus de ça, je te rappelle que je suis d'Amiens, ville des macarons, et EN PLUS, ma môman réclame des macarons depuis Noël (Je sais pas pourquoi, mais elle en devenait presque chiante.)

     

    Alors du coup, je me suis lancée, et j'ai reçu la préparation à la maison.

    Tu vois, Alsa ils te disent que c'est super simple de réussir les macarons grâce à leur préparation, mais faut faire gaffe, y'a des pièges.

     

     

    LPIC1098.JPG

     

     

    Parce qu'il a quand même fallu que j'aille demander à ma mère combien ça fait 100 ml de lait en fraction (parce que notre truc doseur est pourri, et il y a juste les fractions écrites dessus) (j'te rassure hein, j'avais bon, mais je préférais vérifier avant de faire, ON SAIT JAMAIS)

     

    Passé cet obstacle, effectivement, c'est super simple à faire (et tu peux me croire sur parole, si moi j'ai réussi à faire des macarons, N'IMPORTE QUI pourra le faire également.)

     

    En 1 heure, j'avais une bonne douzaine de macarons prêts à manger. J'ai donc pu clouer en beauté le bec de ma mère qui m'avait dit "Mais c'est supeeer compliqué de faire des macarons, tu vas jamais y arriver !" et qui avait peur que les macarons soient trop chocolatés.

     

     

    LPIC1104.JPG

     

     

    Mais en fait, même pas.

    C'était juste délicieux, pas écoeurant du tout, et tout a été englouti en moins d'un quart d'heure avec une tasse de café (et un grand verre de jus d'orange pour moi)

     

     

    LPIC1108.JPG

     

     

    Et tu vois, pendant le temps de cuisson, j'ai même eu le temps de lire Public (ou Closer, je sais plus), et j'ai appris que Jonathan et Sabrina allaient se marier.

     

    LPIC1088.JPG

     

     

    Du coup, j'ai bien envie de devenir leur traiteur pour le mariage, et de faire des macarons pour tout le monde ....


    Article sponsorisé

     

  • Tête de linotte

    J'ai pas grand chose à dire.




    Ou plutôt, j'ai pas trop le temps de poster/mettre en forme les billets pré-rédigés que je dois poster depuis longtemps.




    Alors du coup, je te poste des trucs à la va-vite, des moments rigolos, récents.

    Lire la suite

  • Couilles

    L’autre jour, j’ai dîné avec une vague connaissance, personnage totalement inintéressant, et avec lequel je me suis profondément ennuyée (je crois même qu’il s’en est rendu compte, je ne faisais rien pour le cacher.)
    Et à un moment, ce personnage m’a dit : « Tu sais ce que tu veux, et où tu vas. »
    C’est ptet pas l’expression exacte qu’il a utilisée, mais j’en suis pas très loin.

    C’est marrant comme les gens ont toujours cette impression sur moi.
    L’impression que tout ce que je fais est fait dans un but précis, servir le dessein qui m’habite.
    Alors que pas du tout.

    Lire la suite

  • Problème technique

     

    Depuis une dizaine de jours, je ne capte plus mon WIFI chez moi.
    Du coup, j'écris pas ici, et très très peu ailleurs.

    Ces quelques jours sans Internet me font pas mal cogiter.
    Je ne sais pas si c’est bien ou pas, tant les bienfaits sont aussi nombreux que les blessures qui s’ouvrent à nouveau.
    Je m’aperçois que ce qu'il s'est passé avec mon dernier "mec" en date m’a beaucoup plus fragilisée que je ne le pensais.
    Je reprends mon fonctionnement « passé », je recommence à me montrer méfiante avec chaque mec qui approche, je recommence à refuser de croire, de faire confiance.
    Et je me rends compte qu’en fait, je ne fais confiance à personne.
    C’est tellement plus simple de ne pas faire confiance …
    Tellement plus simple, tellement plus confortable, tellement mieux.
    Je rate tellement de choses, je sais, mais ces choses, je serai totalement incapable de les vivre si elles se présentaient à moi, alors finalement, à quoi bon ?
    C’est déprimant, de se méfier de tout le monde, de ne plus être capable de croire en une promesse à cause d’un mec qui fait partie du passé.
    Je pourrais te dire que les garçons du groupe de TDO, Nicola et Pablo en tête, sont en train, sans s’en rendre compte, d’essayer d’inverser les choses, mais je ne te le dirai pas.
    Parce qu’ils ont tenu toutes leurs promesses jusqu’à présent, parce qu’ils me surprotègent, parce qu’ils sont adorables, parce qu'ils me rendent la vie plus facile et que je les aime vraiment.
    Mais à force de cogiter, encore et encore, je suis en train de douter de la confiance que je dois leur accorder. De l’amitié qu’ils sont en train de me réclamer. De ce que je peux leur apporter sans risques.
    Je suis arrivée au point d’étudier les risques que comportent mes amitiés toutes simples et toutes jolies, c’est te dire à quel point ça va mal.


    Et pourtant, malgré tout ça, j’hésite encore à appeler mon FAI pour qu’il vienne me régler fissa ce problème de WIFI.


    Parce que cogiter, prendre conscience de certaines choses, se « recadrer », ça fait du bien.
    Enfin, pas que du bien, mais y’a forcément du bien qui va sortir de ça, j’en suis sûre.
    (
    alors donc, faut m’excuser si j’suis pas très présente, je cogite.)
    (Et puis je vais un peu en cours aussi, beaucoup à la bibli, et je réponds positivement à quelques invitations mondaines)

     

    (Pour toute réclamation au sujet du format de ce billet, merci de vous adresser à Osmany)

     

  • Saint-Valentin ?

     

    Comme tu le sais, c'est bientôt la Saint Valentin

     

    Mais siiii tu sais, la fête des z'amoureux ?


    Celle que tu définis comme inutile/commerciale quand t'es célibataire, et comme obligée/agréable quand t'es en couple.



    Ah ben oui hein, soyons francs quand même.

     

     

    Et tu vois, parfois, les hommes ont un peu de mal à trouver quoi nous offrir (et inversement, y'a des gars qui sont bien compliqués parfois).


    Alors du coup, y'a Marionnaud qu'a eu l'idée de nous aider en faisant des coffret cadeau.

     

     

    J'ai jamais reçu de coffret cadeau pour la Saint Valentin moi.

     

     

    En même temps, tu sais que moi, avec les mecs, c'est plutôt des histoires bancales, en CDD, souvent foireuses.

     

     

    Souvent de ma faute, NOUS SOMMES D'ACCORD.

     

     

    Les seules Saint Valentin que j'ai fêtées, c'était du temps de l'Homme Infidèle.

     

    Et encore, vu sa situation maritale, on les fêtait en décalées, selon son emploi du temps, le mien, et celui de sa femme.

     

     

    Mais y'a des choses quand même pas mal sur le site de Marionnaud, le genre de trucs qui te donnent envie de fêter la Saint Valentin (et pas que le 14 février si tu veux mon avis).



    Du genre ça :

     

    Huile de massage

     

     

    Mais mon truc préféré d'entre tous, celui que je voudrais vraiment vraiment tester, c'est celui-ci :

     

    Barefeet Fantasy

    Faut dire que le descriptif qui va avec est plutôt alléchant :

    "Jeu de pieds savoureux à pratiquer seul ou à deux.
    Pour avoir de jolis pieds ou simplement se laisser aller. Un baume de massage qui nourrit, délasse et répare les pieds de la cheville au bout des orteils.
    Masser ou se faire masser…Tout oublier."

     

     

    Et toi dans tout ça me diras-tu ?



    Ben toi, qui viens checker mon blog 15 fois par jour pour vérifier que tu n'as pas manqué une publication de billet, tu vas être récompensé de ta ferveur et de ton dévouement.




    Oui, oui, tu as bien lu.



    NOUS ORGANISONS NOTRE PREMIER JEU CONCOURS SUR LE BLOG.

     



    Pardonne moi cette seconde d'extase, les premières fois, tu sais ce que c'est hein ...

     

     

     

    Alors voilà, tu as jusqu'au 15 février, 23h59 HEURE FRANCAISE, pour me raconter ta Saint Valentin la plus hilarante.



    Ensuite, le jury, composé de moi-même et de mon humour facile, désignera la personne qui a déclenché le plus de fous rires, et cette personne gagnera un BON D'ACHAT DE 50€ à valoir sur le site de Marionnaud.

     

    T'es prévenu hein, je veux pas de Saint Valentin heureuse, triste ou déprimante, je veux un truc drôle.

     

     

    Bien entendu, nos amis les garçons peuvent participer.

    (Nos amis les animaux également).

     


    Article sponsorisé

  • Mathieu, le retour

    Début janvier, Mathieu m’a appelé.



    Mais si, tu te souviens,
    Mathieu, mon nouveau banquier choupitrognon (enfin, d’après J.)



    Alors il m’a pas appelé passque je dépense trop, mais pour me souhaiter une bonne année. (Cela dit, son appel concernant mes dépenses ne devrait pas tarder)



    Et aussi pour me dire que : « je vous appelle de mon bureau parce que oui oui, j’ai un bureau à moi maintenant ! »


    J’ai partagé sa joie, après tout, ce sera toujours mieux de le rencontrer dans son bureau que dans le hall de la banque, nous sommes d’accord.


    Et puis il semblait tellement heureux de l’annoncer, le ptit poussin, que ça m’a émue aux larmes.
    (Oui bon OK, j’exagère un peu.)

    Lire la suite

  • Comtesse

    Si tu aimes quand je me fais mettre en boîte par Nicolas, alors tu vas adorer ce billet.



    Je suis d'ailleurs en train de réfléchir à la possibilité de créer une catégorie SPECIALEMENT dédiée à Nicolas.

    Lire la suite

  • Formspringme

    Bon je t'avoue sans honte que j'ai pas le temps de t'écrire.




    Oui, j'ai le temps de touitter, mais pas de mettre en forme et de poster les billets qui n'attendent pourtant que ça.

     





    Tu me laisses encore vivre 2 ou 3 jours de pure folie, et puis je te poste tout ça dans le désordre : mes 17 ans, mon expérience religieuse, les coups de fil de Mathieu, et puis une grande réflexion un peu pathétique sur mon comportement.




    Voilà.




    (Sinon, si tu t'ennuies vraiment de moi, tu peux me poser des questions ici.

    C'est anonyme, gratuit, et ça peut-être rigolo.)