Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dépoussiérage

Si j'étais absente depuis si longtemps, c'est que j'étais en immersion, vois-tu.


Oh je vois d'ici ton air incrédule, j'entends le "pff" qui s'échappe de tes lèvres comme si j'étais à coté de toi. C'est pourtant vrai : telle Zita, tête de turc figure de proue du néo-journalisme d'investigation, j'ai testé plein de choses pour toi.


Je me suis mise en danger, j'ai pleuré, j'ai ri, j'ai vécu.
Et puis j'ai changé, évidemment. (merci de verser une larme d'émotion devant tant de philosophie)


Depuis octobre, j'ai donc successivement tenté de :

- me maquer avec un psy.  Le couple était là, sexe, discussions. Mais pas de fous rires à n'en plus finir et des analyses psychologiques (pour ma trogne) en veux-tu en voila.
Taux de réussite : 75%.
Pourcentage de claques reçues dans la gueule (au figuré) : 100%. La faute aux analyses psychologiques, évidemment. Je voulais un mec, pas un psy.


- casser un couple. Parce que lui et moi c'était simple, c'était évident, c'était comme ça.
Pourcentage de claques dans la gueule (au figuré, toujours) : 100%. Parce que le mec qui t'abandonne trois jours sans prévenir quand sa copine débarque, ça te brise un ego, fut-il démesuré comme le mien.
Taux de réussite : 25%. C'était chouette, j'étais accro, heureuse, j'ai été dévastée quand il est parti, quand il n'a pas osé la quitter parce que, je cite, il savait ce qu'il perdait mais ne savait pas ce qu'il allait gagner.


- prendre la tête de l'orchestre. Passer de vice-présidente a présidente. Avant que ma collègue VP ne m'en dissuade, pour mieux me planter un poignard dans le dos quelques semaines plus tard.
Taux de réussite : 0%.
Pourcentage de claques dans la gueule (presque pas au figuré) : 100%.
On en reparlera très vite, ne t'en fais pas.

 

Et puis depuis quelques temps, je suis en immersion dans un truc hyper dangereux, hyper risqué, que je n'avais jamais osé faire avant : je suis en couple
Genre un vrai couple, officiel.

Je ne m'y attendais pas, et très franchement, y'avait peu de chances que ça arrive.
En pleine colère et désemparée suite au mec-maqué-pas-heureux-mais-pas-capable-de-la-quitter (spécimen assez répandu dans mes ex, au final), y'a un mec tout gentil tout timide qu'a débarqué. Le genre de mecs que je zappe très très vite quand j'en croise un.
Et puis ? Et puis me voilà, à déjeuner avec ses parents, à sécher des répets, à passer des week-ends entiers dans ses bras.


Tu te doutes bien qu'avec tout ça, je devrais avoir plein de choses à raconter dans les jours et les semaines qui viennent. 
Et c'est plutot chouette parce que franchement, lecteur, lecteuse, tu commençais à me manquer.


Commentaires

  • o/ taux de satisfaction du lecteur : 100% !

  • Wahouuu, j'ai bien fait de jeter un coup d'oeil à mes fils RSS, ce matin !
    J'avais raté plein de trucs.
    Bon, ben on attend la suite, hein, t'as pleiiiiiin de trucs à raconter !
    Arrête 5 minutes de roucouler, et viens faire des confidences à tes lecteurs zébahis.

  • Bonjour toi :)
    Enjoy !!

Les commentaires sont fermés.