Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Vacances

    Lecteur, lecteuse, c’est les vacances.

    Pour de vrai, pour de bon, pas pour du beurre.

    C’est quoi la différence alors, entre la vraie vie et les vacances ?

    Lire la suite

  • Blablabla

    Y'a quelques mois, chuis allée voir mes petits qui dirigeaient un concert, avec tous les apprentis-Chefs. (Parce que oui, mes petits ils apprennent à devenir Chefs, je crois que je t'en ai déjà parlé...)



    Et juste avant le concert, quand je papotais avec les gens (as usual me direz-vous ...), ben j'ai aperçu un mec, plutôt pas mal.




    Je sais pas si toi ça te fait ça mon lecteur ou ma lecteuse, mais moi chuis souvent attirée par le même type de mec.




    Sauf que là, le mec que j'ai aperçu, il entrait pas, mais alors pas du tout dans ce type.




    Bon, à la limite, il était musicien, puisqu'il avait son costume sous le bras et cherchait un endroit pour se changer.




    Mais malgré mon attirance quasi-innée pour les musicos, ben ça suffit pas.




    Faut autre chose, tu comprends ?




    Donc j'arrivais pas à esspliquer ce truc, mais toujours est-il qu'il m'attirait drôlement.




    Et puis le concert a commencé.



    (Je te préviens, c'est une note un peu longue, et ptet incompréhensible.

    Tant pis)

    Lire la suite

  • Absence

    Très cher blog,

     

    Je suis vraiment confuse de t’avoir délaissé ces derniers temps, mais vois-tu, j’avais une vie à vivre, une introspection à faire, et des déceptions plus ou moins immenses, que dis-je, gravissimes, à surmonter.

    Ben oui, le nouveau Lempicka sent horriblement mauvais, et crois-moi, ça m’a demandé du temps pour passer outre.

    Puisqu’il paraît que des fous te lisent encore et attendent impatiemment de nouveaux billets, je vais te demander de bien vouloir poster les billets que tu as « en réserve », tu sais, tous ceux que j’ai écrit, mis en page, et jamais publiés. Tu seras bien gentil, merci.

     

    Pendant ce temps, je retourne à mes révisions, mes touristes, mes couchers de soleil sur la plage, mes amants, mon soleil, mes bouquins, et mes expérimentations, encore et toujours menées rien que pour toi.

     

    Gros bisous, je t’aime fort fort tout plein,

     

    Ta dévouée (si si !) propriétaire.