Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les macarons au chocolat d'Alsa

     

    Si tu es un lecteur fidèle et de longue date, tu n'es pas sans savoir que je suis un véritable cordon bleu.

     

    Rappelle toi l'histoire des gaufres, l'hiver dernier. Je t'en parlais ICI.

     

    Maintenant que tu as (re)découvert cette petite histoire rigolote, je peux te dire qu'on m'a proposé de tester en avant première l'innovation culinaire d'Alsa qui va sortir sur le marché d'ici peu, la préparation pour macarons.

     

    Tu imagines bien que j'ai sauté sur l'occasion afin de prouver à tout le monde que OUI, JE SAIS CUISINER (bordel)

    En plus de ça, je te rappelle que je suis d'Amiens, ville des macarons, et EN PLUS, ma môman réclame des macarons depuis Noël (Je sais pas pourquoi, mais elle en devenait presque chiante.)

     

    Alors du coup, je me suis lancée, et j'ai reçu la préparation à la maison.

    Tu vois, Alsa ils te disent que c'est super simple de réussir les macarons grâce à leur préparation, mais faut faire gaffe, y'a des pièges.

     

     

    LPIC1098.JPG

     

     

    Parce qu'il a quand même fallu que j'aille demander à ma mère combien ça fait 100 ml de lait en fraction (parce que notre truc doseur est pourri, et il y a juste les fractions écrites dessus) (j'te rassure hein, j'avais bon, mais je préférais vérifier avant de faire, ON SAIT JAMAIS)

     

    Passé cet obstacle, effectivement, c'est super simple à faire (et tu peux me croire sur parole, si moi j'ai réussi à faire des macarons, N'IMPORTE QUI pourra le faire également.)

     

    En 1 heure, j'avais une bonne douzaine de macarons prêts à manger. J'ai donc pu clouer en beauté le bec de ma mère qui m'avait dit "Mais c'est supeeer compliqué de faire des macarons, tu vas jamais y arriver !" et qui avait peur que les macarons soient trop chocolatés.

     

     

    LPIC1104.JPG

     

     

    Mais en fait, même pas.

    C'était juste délicieux, pas écoeurant du tout, et tout a été englouti en moins d'un quart d'heure avec une tasse de café (et un grand verre de jus d'orange pour moi)

     

     

    LPIC1108.JPG

     

     

    Et tu vois, pendant le temps de cuisson, j'ai même eu le temps de lire Public (ou Closer, je sais plus), et j'ai appris que Jonathan et Sabrina allaient se marier.

     

    LPIC1088.JPG

     

     

    Du coup, j'ai bien envie de devenir leur traiteur pour le mariage, et de faire des macarons pour tout le monde ....


    Article sponsorisé

     

  • Tête de linotte

    J'ai pas grand chose à dire.




    Ou plutôt, j'ai pas trop le temps de poster/mettre en forme les billets pré-rédigés que je dois poster depuis longtemps.




    Alors du coup, je te poste des trucs à la va-vite, des moments rigolos, récents.

    Lire la suite

  • Couilles

    L’autre jour, j’ai dîné avec une vague connaissance, personnage totalement inintéressant, et avec lequel je me suis profondément ennuyée (je crois même qu’il s’en est rendu compte, je ne faisais rien pour le cacher.)
    Et à un moment, ce personnage m’a dit : « Tu sais ce que tu veux, et où tu vas. »
    C’est ptet pas l’expression exacte qu’il a utilisée, mais j’en suis pas très loin.

    C’est marrant comme les gens ont toujours cette impression sur moi.
    L’impression que tout ce que je fais est fait dans un but précis, servir le dessein qui m’habite.
    Alors que pas du tout.

    Lire la suite

  • Problème technique

     

    Depuis une dizaine de jours, je ne capte plus mon WIFI chez moi.
    Du coup, j'écris pas ici, et très très peu ailleurs.

    Ces quelques jours sans Internet me font pas mal cogiter.
    Je ne sais pas si c’est bien ou pas, tant les bienfaits sont aussi nombreux que les blessures qui s’ouvrent à nouveau.
    Je m’aperçois que ce qu'il s'est passé avec mon dernier "mec" en date m’a beaucoup plus fragilisée que je ne le pensais.
    Je reprends mon fonctionnement « passé », je recommence à me montrer méfiante avec chaque mec qui approche, je recommence à refuser de croire, de faire confiance.
    Et je me rends compte qu’en fait, je ne fais confiance à personne.
    C’est tellement plus simple de ne pas faire confiance …
    Tellement plus simple, tellement plus confortable, tellement mieux.
    Je rate tellement de choses, je sais, mais ces choses, je serai totalement incapable de les vivre si elles se présentaient à moi, alors finalement, à quoi bon ?
    C’est déprimant, de se méfier de tout le monde, de ne plus être capable de croire en une promesse à cause d’un mec qui fait partie du passé.
    Je pourrais te dire que les garçons du groupe de TDO, Nicola et Pablo en tête, sont en train, sans s’en rendre compte, d’essayer d’inverser les choses, mais je ne te le dirai pas.
    Parce qu’ils ont tenu toutes leurs promesses jusqu’à présent, parce qu’ils me surprotègent, parce qu’ils sont adorables, parce qu'ils me rendent la vie plus facile et que je les aime vraiment.
    Mais à force de cogiter, encore et encore, je suis en train de douter de la confiance que je dois leur accorder. De l’amitié qu’ils sont en train de me réclamer. De ce que je peux leur apporter sans risques.
    Je suis arrivée au point d’étudier les risques que comportent mes amitiés toutes simples et toutes jolies, c’est te dire à quel point ça va mal.


    Et pourtant, malgré tout ça, j’hésite encore à appeler mon FAI pour qu’il vienne me régler fissa ce problème de WIFI.


    Parce que cogiter, prendre conscience de certaines choses, se « recadrer », ça fait du bien.
    Enfin, pas que du bien, mais y’a forcément du bien qui va sortir de ça, j’en suis sûre.
    (
    alors donc, faut m’excuser si j’suis pas très présente, je cogite.)
    (Et puis je vais un peu en cours aussi, beaucoup à la bibli, et je réponds positivement à quelques invitations mondaines)

     

    (Pour toute réclamation au sujet du format de ce billet, merci de vous adresser à Osmany)

     

  • Saint-Valentin ?

     

    Comme tu le sais, c'est bientôt la Saint Valentin

     

    Mais siiii tu sais, la fête des z'amoureux ?


    Celle que tu définis comme inutile/commerciale quand t'es célibataire, et comme obligée/agréable quand t'es en couple.



    Ah ben oui hein, soyons francs quand même.

     

     

    Et tu vois, parfois, les hommes ont un peu de mal à trouver quoi nous offrir (et inversement, y'a des gars qui sont bien compliqués parfois).


    Alors du coup, y'a Marionnaud qu'a eu l'idée de nous aider en faisant des coffret cadeau.

     

     

    J'ai jamais reçu de coffret cadeau pour la Saint Valentin moi.

     

     

    En même temps, tu sais que moi, avec les mecs, c'est plutôt des histoires bancales, en CDD, souvent foireuses.

     

     

    Souvent de ma faute, NOUS SOMMES D'ACCORD.

     

     

    Les seules Saint Valentin que j'ai fêtées, c'était du temps de l'Homme Infidèle.

     

    Et encore, vu sa situation maritale, on les fêtait en décalées, selon son emploi du temps, le mien, et celui de sa femme.

     

     

    Mais y'a des choses quand même pas mal sur le site de Marionnaud, le genre de trucs qui te donnent envie de fêter la Saint Valentin (et pas que le 14 février si tu veux mon avis).



    Du genre ça :

     

    Huile de massage

     

     

    Mais mon truc préféré d'entre tous, celui que je voudrais vraiment vraiment tester, c'est celui-ci :

     

    Barefeet Fantasy

    Faut dire que le descriptif qui va avec est plutôt alléchant :

    "Jeu de pieds savoureux à pratiquer seul ou à deux.
    Pour avoir de jolis pieds ou simplement se laisser aller. Un baume de massage qui nourrit, délasse et répare les pieds de la cheville au bout des orteils.
    Masser ou se faire masser…Tout oublier."

     

     

    Et toi dans tout ça me diras-tu ?



    Ben toi, qui viens checker mon blog 15 fois par jour pour vérifier que tu n'as pas manqué une publication de billet, tu vas être récompensé de ta ferveur et de ton dévouement.




    Oui, oui, tu as bien lu.



    NOUS ORGANISONS NOTRE PREMIER JEU CONCOURS SUR LE BLOG.

     



    Pardonne moi cette seconde d'extase, les premières fois, tu sais ce que c'est hein ...

     

     

     

    Alors voilà, tu as jusqu'au 15 février, 23h59 HEURE FRANCAISE, pour me raconter ta Saint Valentin la plus hilarante.



    Ensuite, le jury, composé de moi-même et de mon humour facile, désignera la personne qui a déclenché le plus de fous rires, et cette personne gagnera un BON D'ACHAT DE 50€ à valoir sur le site de Marionnaud.

     

    T'es prévenu hein, je veux pas de Saint Valentin heureuse, triste ou déprimante, je veux un truc drôle.

     

     

    Bien entendu, nos amis les garçons peuvent participer.

    (Nos amis les animaux également).

     


    Article sponsorisé