Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Change de chemise !

    Rappelle toi, ici, Vinsh chéri me demandait : "Quoi de neuf dans le domaine Pintades ?"




    Toute fière que j'étais, je lui ai répondu : "Rien."






    Oui mais finalement, si j'interromps mes révisions d'histoire, de maths et de géo pour toi, tu te doutes que y'a quelque chose d'important à raconter.




    D'assez important pour que je sèche le cours de Linguistique aussi.



    Juste pour toi mon lecteur.






    Et après ça, même pas tu veux aller boire un jus de fruit avec moi ?





    Nan mais franchement, j'suis tentée de reprendre les Fatals Picards qui chantaient :



    "Bon manifestement vous en avez rien à faire
    On est déçus, vous êtes égoïstes et fiers
    Et ceux qui disent qu'on a l'public qu'on mérite
    Franchement c'est pas vrai, nous on trouve qu'on mérite mieux"

    ("On se demandait")




    Je m'abstiendrai, parce que mine de rien, je t'aime mon lecteur, ma lecteuse.





    Même si t'es que 3,5 à venir ici chaque année.

    Lire la suite

  • Excuses

    Excuse moi pour tout ami lecteur, mais en ce moment, j'suis un peu charette, comme on dit.

     




    J'ai un concours après demain, et mon mémoire n'avance pas.




    Si tu veux bien, je finis de réviser ma Culture G, ma géo, mes maths (aïe) et je reviens, en forme avec des nouvelles choses à te raconter.





    M'attends pas avant lundi, voire même mardi.






    (Soit dit en passant, lecteurs parisiens, je suis dispo samedi en fin d'après midi pour boire un verre d'alcool fort, après le concours, et aussi lundi matin, voire même lundi après midi, soyons fous ! Bref, laisse moi un ptit mot ici avec ton adresse mail dans l'encadré concerné, et pis on se verra là bas, dacodac ?)

     

    (Au fait, je cherche toujours des cours de comment faire un joli blog avec des trucs tout beaux hein ?)

  • Frontalière

    Aujourd'hui, pour ton plus grand bonheur mon lecteur, je rédige une note "J'ai testé pour vous ..."




    Ca faisait longtemps hein ?





    Bon ben depuis quelques semaines déjà, je teste le statut de "frontalier".



    Enfin, de frontalière puisque chuis une fille.





    Kezako me diras-tu ?





    C'est que j'habite en France et je vais étudier au Luxembourg.



    Donc je passe la frontière tous les jours, entre 2 et 4 fois par jour.




    Et le truc qui est bien dans ces cas là, c'est avec les opérateurs téléphoniques.




    Tu vois, j'ai un opérateur français et un luxembourgeois.



    Avant, en France, j'étais chez Rouge+Jaune.


    Maintenant chuis chez Martin. Pour une sombre histoire de SMS illimités et tout ça.





    Ben tu vois, Rouge+Jaune, quand il m'arrivait de passer 2 fois par semaine la frontière, il arrêtait de m'envoyer les SMS du genre "Bienvenue en/au Luxembourg. Coût par appel reçu blablabla".




    Mais Martin lui, il me l'envoie 1 à 2 fois par jour, depuis quelques semaines.




    J'peux te dire que c'est bien chiant quand même.





    L'autre truc, c'est que là où je vis, y'a une sorte de vide téléphonique, ou quelque chose comme ça, je sais pas trop.




    Toujours est-il que dans mon village, ben le réseau luxembourgeois, il capte pas.



    Ou plutôt, il capte un réseau français, ce qui fait que EVIDEMMENT, si je l'utilise, j'paie des frais de roaming assez exorbitants.






    Mais le pire, c'est que selon les endroits, mon réseau français capte le réseau luxembourgeois.


    Ce qui me donne aussi des frais de roaming assez exorbitants.





    C'est rigolo la téléphonie mobile hein ?







    Demain, je vais à Paris, pour l'expo au Louvre.


    Si quelqu'un il est intéressé pour boire un café, déjeuner ensemble, ou m'accompagner, il est le bienvenu.

  • Crayon magique

    Allez, on innove on innove.

     




    Tu m'excuseras pour le bafouillage (bafouillement ?) (non, je ne suis pas étudiante en lettres) (puisque je te dis que nooooon !!!), mais j'ai du mal à parler parfois, surtout quand je suis le cours de mon inspiration ...

     

     


  • Une Cuillère pour maman ...

    Si t’es pas encore au courant (ce qui m’étonnerait fort), j’suis plus en vacances.


    Si j’étais restée à Paris, ben j’serais encore en vacances.



    Mais bon, je suis reviendue au Lux, loin des gens, loin du métro, loin de l’animation de la capitale, loin des mojitos.


    Ouais.




    Putain ça m’fait chier.



    Bref.

    Lire la suite

  • D.

    J’t’avais dit que je voulais te parler de D.

    Tu te souviens de D. ?


    C’était mon coloc parisien, et accessoirement, mon meilleur pote au Lux.




    Alors tu vois, même si ça a été difficile parfois, la cohabitation, les tensions sexuelles, et tout ça, ben on s’en est sorti.



    Ptet même que notre amour amitié est plus forte qu’avant.





    Tout ça pour te dire que la semaine dernière, il m’a demandé, devant tout le monde :


    « Tu fais quoi après les cours ?

    -Ben rien, pourquoi ?

    - Tu veux m’épouser ?
    -J’ai besoin de toi, j’vais faire un truc en ville et faut que tu viennes avec moi.

    -Tu vas faire quoi ? »


    Et là, pas de réponse.


    Juste un regard.




    Et j’ai tout de suite compris.



    D. est allé se faire percer la lèvre inférieure, et il avait besoin ou envie, je sais pas trop, que j’aille avec lui pour le motiver, le soutenir, et lui dire si c’était bien ou pas.




    Ben tu sais que ça m’a drôlement émotionnée qu’il me fasse confiance à ce point ?


    Il aurait pu demander à ses amis de très longue date, et puis c’est à moi qu’il a demandé.



    Et il s’est pas dégonflé, alors maintenant, j’ai un D. percé.


    (quel jeu de mots grandiose non ?)

  • 1 km à pied, ça use, ça uuuuse ...

    Tu connais la chanson du titre ?



    C'est une chanson que je chantais au centre aéré quand j'étais toute petite ...





    (superbe préambule non ?)




    Hier, nous avons donc parlé du dimanche d'il y a deux semaines, dans mon manoir campagnard.



    Il semble donc logique (OMG, JE parle de logique ... Achevez moi !!!) qu'aujourd'hui, on cause du dimanche de la semaine dernière. (Qui était en fait il y a quelques jours, passque pour moi, la semaine commence le lundi.)





    Mais avant ça, j'ai une ou deux précisions à te faire ...

    Lire la suite

  • Je me veau-tre !

    Comme je te le disais hier, il faut que je te raconte mes deux dimanches à la campagne.




    Ce fut deux dimanches très drôles, je t'assure, et dignes de ma vie dans mon manoir campagnard.





    Le premier dimanche, c'était il y a 10 jours.


    Si tu veux tout savoir de ma vie, les dimanches à la campagne, c'est drôlement pas amusant.



    Passque nous, tous les dimanches midis, on va déjeuner chez ma grand-mère.



    Et après, on va voir mon autre grand-mère.

     



    Voilà comment se passe le dimanche après midi ...



    Et si tu veux, mes grands mères, elles habitent dans un village de campagne pire que le mien...

    Lire la suite

  • Ouh là ...

    Ououh ?



    Y'a encore quelqu'un??

     

    Personne il a passé l'aspirateur et fait les poussières pendant que j'étais pas là ?




    C'est quoi ce BORDEL ??? NAN MAIS !!!!

     




    Bref.



    Je sais, ça fait un bout de temps que j'ai pas écrit.



    La faute à quoi ?




    A la fatigue.

     



    Ben oui mon lecteur chéri, ma lecteuse préférée, depuis que j'ai repris les cours après 2 mois de vacances, il a bien fallu que je retrouve le rythme.


    Se lever tôt, prendre le bus, écouter les profs, et toussa toussa.





    Et puis le mardi j'a pas cours, mais j'ai passé tous mes mardis à la BNL, histoire d'avancer sur mon mémoire.



    Hurrah ! gloire ! Joie ! Bonheur !



    J'ai déjà écrit 5 pages.




    Bref.




    Si tu veux bien, à partir de demain, on redevient sérieux, et on écrit tous les jours, ou presque.



    Au programme ?



    Allez, dans le désordre :

    - mon proprio

    - D., mon ancien coloc parisien

    - le mail d'Alfonso concernant la grève en Sorbonne

    - mes 2 dimanches à la campagne

    - le concert de samedi dernier.





    Voilà.



    Et puis après ....




    On verra.



    Si vraiment je suis en manque totale d'aventures folichonnes à te narrer, alors je te sortirai mes poisses TGVesques.



    Passque j't'en ai déjà raconté pas mal quand même, mais y'en a encore en stock.






    A demain lecteur chéri !