Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Comment je me fais pintader en beauté

    Rappelles toi, ICI.




    J't'avais dit que je te tiendrais au courant, ben me voilà au rapport.


    Bien que le titre casse un tantinet le suspensse, ben laisse moi te dire que tu vas bien rire (ou pleurer, tout dépend de si t'es mon coupain ou de si t'es pas mon coupain) (ça marche aussi avec les coupaines)





    Figures-toi que juste après avor posté ma note, vendredi après-midi, vers 17h (mais qu'est apparue sur vos écrans dimanche, c'est ça les merveilles de la technologie) (une des seules que je sache maîtriser, soit dit en passant), ben j'ai attendu qu'il soit 18:35.



    Pourquoi donc ?



    Passque T-l'ex faisait la sieste, et qu'il se levait à 18:30.

    C'est lui qui me l'avait dit.



    Ouais, parfois, on dialogue bien lui et moi.



    Il fut un temps (que les moins de 20 ans blablabla) où, quand l'un de nous faisait la sieste, ben l'autre l'appelait à une heure convenue pour le réveiller.

    Temps de la légèreté, de l'insouciance, des fous-rires et de la presque sincérité.




    Donc, je l'ai appelé à 18:35.


    Pour lui faire part de sa méprise (et non pas maîtrise, comme j'allais l'écrire) (cette histoire de mémoire/licence/doctorat me monte à la tête je crois).




    Il n'a pas décroché.


    Ptet qu'il dormait encore hein ? (Si si, c'est possible.)



    Je laisse donc un message.


    Si tu me connais un peu en vrai, lecteur, lecteuse (et y'en a de plus en plus mine de rien, levez la main bien haut SVP ... Hein ? Personne ?!) ben vous savez que chuis un peu déjantée des fois parfois.

    Donc mes messages le sont aussi.



    Je vais pas te faire le mot à mot (j'm'en souviens plus) (fort heureusement) mais je n'y ai plus pensé pendant la soirée.


    Et pour cause : y'avait les Pintades qui se rebellaient là bas, dans le 16è des pauvres. Moi y compris.





    Toujours est-il que la bise étant venue, je me trouvai fort dépourvue le mardi, toujours rien.



    Et puis, il s'est connecté sur l'engin diabolique : MSN.


    J'ai tenté un vague "Allô ?", auquel il a répondu "oui ?".


    Là, je te prie de saluer mon sens de la répartie, car j'ai répliqué : "Y'a d'la friture sur la ligne, j'ai essayé d't'appeller vendredi, t'as vu ?"

     

     

    Va savoir pourquoi, à partir de ce moment, il n'a PLUS RIEN dit.



    J'ajouterai même qu'il s'est déconnecté 1h après sans dire au revoir, alors que c'est pas du tout son genre. (La Pintade est optimiste.)






    Et puis le lendemain (mercredi, puisque tu as tout bien lu depuis le début) (si c'est pas le cas, t'as un gage), ben rebelote. Il se reconnecte sur l'engin diabolique.



    Et la Pintade s'obstine. Surtout quand la Pintade c'est moi en fait.




    Elle insiste donc, et va demander au T-l'ex s'il boude.


    "Ben non, pk ?".


    "J'sais pas, laisse moi réfléchir un peu. (...) Ptet passque t'as pas répondu hier, que t'es parti comme ça, et ptet aussi passque j't'ai appelé vendredi."




    Et là, tu vas assister à la Pintaderie suprême.


     

    "C'est toi qui m'a pas répondu hier. J'ai rien reçu après mon "oui"."

    "Ah ben pourtant j't'avais répondu. J'ai même l'historique si tu veux. Par contre, j'ai pas d'historique pour le message que je t'ai laissé vendredi."

    "Je l'ai bien eu. t'as pas eu mon mot sur MSN ce we ?"

    "Nan" ("Ducon, depuis que je suis sur Mac je reçois pas les messages qu'on m'envoie HL") (ça j'l'ai pas dit en vrai hein ?)

    "Je te disais qu'on m'avait dit le mardi 3 décembre et que j'allais demander des précisions et depuis je me suis fait enfler... Ce n'est ni le mardi 2 ni le mercredi 3. C'est le mardi 2 ET le mercredi 3..."





    Ooooooh mais comment que c'est TROP BIZARRE.


    Comme de par hasard j'ai envie de dire.



    Tu crois que si je lui dis que oh bah zut alors, je suis trop une cruche, en fait, ma surprise, c'est ni le mardi 2, ni le mercredi 3, mais c'est le lundi 1er ou le jeudi 4, ben il sera AUSSI de formation ces jours là ?!

     







    P.S : T'en fais pas si chuis pas là aujourd'hui, mais Uni.LoL m'a réquisitionnée pour assister à une réunion à la con sur comment rédiger son mémoire du mois d'avril. (Tu remarqueras, en page d'accueil, "Pourquoi le Luxembourg ?" en effet, POURQUOI ????? C'est une question que l'on me pose souvent, et à laquelle je n'ai pas encore de réponse ...)

    Donc je fais Paris-Luxembourg pour aller à cette réunion.

    On m'applaudit bien fort siouplaît ?


    Bon, OK, j'vais en profiter quand même pour aller déjeuner et boire avec Flow avant la réunion obligatoire.

    Et après, pareil.

    Ptet qu'on retournera voir nos barmen chéris, ou alors on en trouvera d'autres.


    Ou ptet qu'on ira se coucher à 19:00 tapantes. Après tout, tout est possible, non ?


    Je reviens samedi, en fin d'aprem ... 


    (et ne te fais pas de cinéma : le Thibault du tag n'a aucun rapport avec le T-l'ex. Simple coïncidence.)

  • Amazon

    Pourquoi que sur la page du bouquin que je veux, Amazon il me dit



     

    "disponible en stock, passez commande et nous vous livrerons :
    premiers demandeurs, premiers servis !"

     

     




    et que quand je veux valider ma commande il me dit
     

     


    "Pas de stock. Vous serez livrée quand l'article sera disponible" ???











    Et puis vu le titre et le thème du livre, j'peux te dire que c'est pas comme si que je voulais acheter un Harry Potter le jour de sa sortie hein.




    Nan, là, j'peux même te dire que c'est un bouquin qu'a pas été réédité depuis 1950.

    Et que j'peux pas vraiment attendre plusieurs mois pour l'avoir, et surtout qu'il est pas dispo en librairie.





    Faudrait vraiment que j'ai pas de bol pour qu'un zigoto ait décidé, comme ça, le 25 Novembre à 2h du mat, d'acheter les " Lettres inédites de George Sand et de Pauline Viardot".






    Nan mais franchement, l'informatique et moi, on sera jamais potes ...




    Y'a quelqu'un qu'est fort en Amazonage ici ?!

  • Samedi soir

    Jeanne, 5 ans

    "Oh là là, tu pourrais laver tes cheveux quand même !"

    Moi

    "Mais je les ai lavés hier !"

    "Oui, mais y'a encore plein de noeuds dedans !"

    "Ah ça, c'est clair que je les ai pas coiffés ce matin ..."







    Maud, 20 ans

    "Tu veux mes patates ?"

    "On dit pas des patates, on dit des POMMES DE TERRE !!!!!"






    Une bande de tarés fait un Paquito.

    Jeanne, dans mes bras, me crie dans l'oreille : "Je crois qu'ils ont bu un peu".









    J'ai toujours eu un "truc" avec les mômes. Même s'ils me gonflent au bout de 10 minutes, ils me collent tout le temps.

    Comme Jeanne.



    A cause de qui je n'ai pas mangé samedi soir, parce que je lui ai donné la becquée toute la soirée, passque fallait la regarder danser, fallait l'emmener partout, et tout ça.


    OK, chuis trop gentille, mais j'me vois mal rembarrer une gamine de 5 ans qui est juste contente de pouvoir torturer tes cheveux et de voir que tu la regardes.




    A part ça ?

    Jeanne, c'est la fille d'une musicienne.

    Samedi soir, c'était une soirée avec les gens de mon harmonie.




    Ben tu vois, y'a des jours, comme ce samedi, où j'me demande pourquoi j'ai voulu reprendre la musique à tout prix.

    Passque chuis quand même en train de me rendre compte que parfois, je sacrifie ma santé physique et psychologique à cause de ça.

    Comme samedi par exemple.



    Sans parler des études, of course ...

    Passque pendant que je fais la babysitter aux répéts, aux repas, pendant que je fais tous mes A/R pour "être là et sauver une manifestation", ben mes dissert' sur Blake, elles se font pas toutes seules.

    Mon mémoire, il avance pas tout seul non plus.






    Y'a juste des jours où je suis lasse, et blasée de tout ça.

    Et Jeanne, avec ses bêtises, elle me fait penser à autre chose.



    Ca fait du bien.



     










    Je cumule là.

    Vendredi, dodo à 6h20.

    Samedi, réveil à 8h30, et dodo à 3h45.

    Dimanche, réveil à 10h, et là je dors toujorus pas.



    Tu crois qu'à un moment donné je vais juste m'effondrer,

    comme ça, pouf!, plus de Pauline ?


    J'ai calculé, si tout va bien,

    je retrouve un rythme de vie "normal" le .... 17 décembre.

    Approximativement.



    J'aime ma vie.

  • TF1

    Tu connais TF1, ne me mens pas, je sais que tu as cherché "laurence ferrari nue" sur google.



    Et je sais que tu regardes la Star Ac aussi.



    Et si tu connais pas TF1, tu dois avoir entendu parler du fait que TF1 serait (je dis bien serait) à la solde de Sarko le beau. (J'insiste sur le "serait", passque comme Sarko le pas beau il a des espions partout, faudrait pas qu'on croive que je ne l'aime pas.) (Même si c'est le cas, mais en pire que ça.)





    Et bien je suis en mesure de t'annoncer, lecteur, lecteuse (et le moment est solennel), que TF1, en fait, c'est rien qu'une grosse arnaque.





    Pourquoi donc, te demandes tu dans ta tête.



    Parce que tu crois que TF1, c'est une chaîne de TV.





    Que nenni chéri, tu te goures sur toute la ligne !






    TF1, c'est juste une immense boîte d'où qu'ils esclavent les gens.


    Et que du coup, ça contrarie tous mes plans.






    Tu vois, j'aime bien rester "pote" avec mes z'ex.



    Si tu vas chercher dans le fin fond de ce blog, tu tomberas sur cette note.


    Et le mec en question, T. l'ex (et non pas T. rex) (mouhahaha), ben il échappe pas à la règle.




    Et du temps où nous étions très proches, ben on a beaucoup parlé musique (entre autres.)

    Parce que bordel, T-l'ex est un mec super cultivé, et modeste. Et tellement cultivé que je l'admirais énormément.


    Donc, nous parlions musique.




    Parce qu'il aime la musique, que moi j'en fais, que je vais voir des concerts classiques (y'a pas que FOALS et Queen dans la vie) et que lui n'a jamais été voir de concert classique, alors qu'il adorerait ça.






    Et puis comme moi je suis super gentille, pas rancunière pour deux sous et encore amoureuse attachée à lui, ben j'fais des plans pour le faire sortir.

    Parce que depuis 3/4 mois, il vit en ermite.



    Trop de boulot.

    2 boulots en fait.



    Mais comme il a des soirées libre en semaine, ben j'ai essayé d'en profiter.




    Chais pas si t'as vu, dans le métrokipue y'a de la pub sur le Louvre, qui a invité Pierre Boulez pour un cycle.


    Si tu le connais pas, c'est un grand chef d'orchestre français.




    Et figure toi que le mardi 2 décembre, à 20:00, il dirige l'Orchestre de Paris pour un grand concert AU LOUVRE.



    Sous la pyramide.

    Au programme : L'oiseau de feu, de Stravinski.

     

    En fait, raconté comme ça, on dirait que j'ai tout préparé longtemps à l'avance et tout.



    Mais c'est pas le cas.

     







    Comme mon coloc de mon coeur ne veut pas venir avec moi ("Tu m'as bien regardé ? Est-ce que j'ai l'air de quelqu'un qui va à un concert de classique ???), j'me suis dit, quand T-l'ex s'est connecté sur MSN, "Et si T-l'ex venait avec moi ?".


    D'un côté, je suis accompagnée pour y aller, de l'autre, je lui fais plaisir et suis là pour sa première fois.

     

    Pau dit : (22:43:33)

    Si jamais tu bosses pas le premier mardi de décembre, tu me réserves ta soirée ?

    Pau dit : (22:43:39)

    J'irai te faire rêver :)

    Pau dit : (22:44:06)

    (En public, donc pas d'inquiétude pour ta dignité ou ton intégrité, elles ne seront pas atteintes)

    t. dit : (22:45:11)

    :)

    t. dit : (22:45:29)

    me faire rêver :)

    t. dit : (22:45:29)

    intéressant

     



    Et puis après, il me dit qu'il a pas encore son planning pour décembre, qu'il me redit ça le lendemain, quand il aura vu son boss.



    Et effectivement, le lendemain, je reçois ça :

     

    t. dit : (00:35:33)

    pas encore couchée ?

    t. dit : (00:38:37)

    3 décembre : formation la journée et taf le soir...
    je te prie de ne pas me révéler ce que tu avais prévu pour ne pas me dégouter...






    Et là, ma note tombe à l'eau.


    Parce que je voulais faire tout un blabla en disant que TF1, ben ils exploitent les journalistes comme T., en les empêchant d'aller voir un orchestre classique avec moi.


    Et aussi te proposer de m'accompagner, si tu voulais venir. (C'est un concert GRATUIT)




    Mais en te faisant un copier/coller de ce qu'il m'a dit cette nuit-là, je viens de me rendre qu'il a dit le 3 décembre.


    Et que le concert, c'est le 2.





    Alors du coup, je sais plus quoi te dire.




    Je vais aller harceler parler avec T-l'ex, et je tiens au courant.

  • La Note Inutile de la Semaine

    Si tu m'as jamais vue en vrai, saches que j'ai les cheveux longs.




    Très fins.



    D'une très jolie couleur.


    Enfin, ça, c'est mon avis personnel.






    Si tu veux tout savoir, quand je vais chez le coiffeur, les gens s'extasient : des "Oooooh", des "Aaaaaah", des "Mais ça doit vous prendre un temps fou à entretenir ?!"



    Et là, en général, j'me sens conne.





    Et je mens.



    Passque si je disais la vérité aux gens, ça donnerait ça :

    "Oh ben vous savez, 2 shampooing/après shampooing par semaine, je les démêle pas, je les coiffe pas, je les brushe pas, je les sèche pas, donc au final, ça me prend moins d'une heure par semaine."




    J'ose pas trop imaginer la tête de mon coiffeur et des gens.



    Personne me croirait en plus.




    Mais tu vois, après le shampooing, mes cheveux ressemblent à ça :

     

     

    tif.jpg
    (Réalisé sans trucage)





    Et quelques heures après, quand ils sont secs, ils ressemblent davantage à ça :

     

    Tiffs.jpg
    Bon, je t'accorde que là,
    ils sont coiffés.
    Ca accentue le côté "bien coiffée".

     






    Et si tu veux tout savoir, comme parfois je les coiffe pas pendant plusieurs semaines (mais je les lave hein, rassure toi), ben parfois ils ressemblent à ça :

     

    100_1184.jpg

     

    Même que quand j'ressemble à ça tout partout sur ma tête, ben ma soeur (16 ans) elle me dit "Ah nan mais pas moyen, c'est pas toi qui m'emmène aux pompiers, c'est trop la honte !" (passque ma soeur elle est JSP. Et que j'aime bien les pompiers. Hmmmm Ils sont gentils.)


    Une fois, elle a tellement piqué sa crise qu'elle a commencé à pleurer, en criant dans la maison que j'allais lui foutre la honte devant ses copines (elle, elle a des copines, moi j'ai des potes. Tu vois déjà la différence ?).

    Alors ma mère a passé la tête par l'embrasure de la porte, a regardé ma tignasse, a soupiré, et a dit "C'est vrai que t'exagères quand même. Tes cheveux sont si beaux quand tu les coiffes ..."



    Le truc, c'est que mes cheveux, je veux bien les coiffer tous les matins. Et démêler les noeuds.


    Mais 10 minutes après je peux déjà recommencer.


    Et j'ai pas que ça à faire, j'ai une vie moi. (Même un peu overbookée en ce moment, donc faut esskuser mon absence ici !).






    Sinon, j'attache mes cheveux.

    De différentes façons.




    Y'a des jours où chuis inspirée :

     

    619059795_small.jpg
    Ah ah, ça c'est de l'inspiration hein ?!

    Bon sans déconner maintenant, y'a des jours où j'ai de l'imagination, et de la patience.

    Comme pour ça :

     

    Cheveux moi.JPG
    Tu peux pas dire que c'est pas rigolo ça quand même ?
    Bon, 3 bonnes heures de boulot quand même pour faire tout ça.
    Mais au lycée, en Littéraire, on a plein de temps à perdre.


    Et puis des fois (spéciale KasseDédi à mon pote qu'aime trop cette expression, "des fois"), j'ai pas le choix.

    Maman me traîne chez le coiffeur.


    Passque les gens de ma famille ont la bonne idée de se marier, et que ma môman refuse que j'aille aux mariages en jean et pas coiffée.



    Alors je me retrouve avec ça :

     

    Chignon.JPG
    Là, tu peux admirer la couleur.
    Et aussi dire que parfois, j'me lève tôt.
    Tu peux aussi dire que mes cheveux sont top géniaux,
    passque là, ça faisait 3 jours que j'avais le chignon.

     

     

     

    Mais dans la vraie vie de tous les jours, le morne quotidien routinier quoi, mon style c'est plutôt ça :

     

    100_1041.jpg
    Là, t'as de la chance.
    Dans les cheveux, c'est un truc pour cheveux.
    En général, c'est un critérium, ou alors mon crayon "spécial répét"
    (j'te prépare un article ESSPRES sur ce crayon ...)
    ou encore un pinceau, un Bic.
    Une fois, j'ai utilisé un bout de bois.
    Par la fenetre, tu vois le paysage picard de mon village.

     





    Et parfois, quand j'ai le temps, je fais ça :

     

    tresses.jpg
    Tu noteras le chemisier blanc sous le pull,
    très fille sage de pensionnat, surtout avec les tresses.

    Et la langue tirée.

     

     

    Sur ce, je te souhaite de passer une agréable journée.




    Ce soir, je vais dîner chez les riches là bas, dans le 16è, avec Sonia, et plein d'autres gens. Fran, Spike, Vinsh, Gabriel, Maman de Niou Iorque, et des autres gens blogueurs.

     

    A demain mon lecteur chéri, ma lecteure adorée !









    P.S : OUI, j'aime prendre mes cheveux en photo.
    Juste au cas où ça ne se serait pas vu.
    Et puis là en plus, il t'en manque. Passque tu vois pas la phase "perles dans les cheveux, tresses un peu partout, cool man" 



    P.P.S : Si toi aussi tu viens ce soir, rassure toi : je serais coiffée. Ptet pas chignonnée et tout ça, mais je ne mettrai pas de bout de bois dans mon exquise chevelure, et je me brosserai les cheveux. T'es rassuré ?

  • L'antre du Mal

    Faïcebouque, c'est le mal suprême.



    Tu vois, à la base, c'est fait pour que tu partages des choses avec les gens de ton école actuelle.

    D'après ce que j'ai compris.



    Oui, MAIS.




    Passque tu te doutes bien qu'il a un "Mais".





    De fil en aiguille clic en clic, tu tombes sur des gens de ton lycée, de ton collège, de ton ancien boulot, de ton école primaire, de ta crèche, de ta ville.




    Et retrouver des gens du lycée, c'est le mal.



    Enfin, c'est juste que ça peut bien t'emmerder parfois.







    Passque la putafrange qui venait en talons aiguilles et jupe ras-la-cervelle au mois de décembre de l'année de la 2de, ben tu pouvais pas la piffrer.


    Pas passqu'elle était 25 fois plus belle que toi, juste passque mine de rien, elle était pas très fute fute, et surtout, très désagréable avec les gens.




    Et comme toi, t'as toujours été un peu babacool dans ta tête, ben les gens qui se la pètent, tu les aimes pas.




    Et donc, un beau jour de novembre, au lieu de faire ton commentaire sur cet enfoiré de connard de pourriture de Blake et ses conneuries farfelues, soporifiques et incompréhensibles Apocalypses Romantiques (ou comment, en 1795, il a écrit une prophétie disant que la Révolution Française allait se dérouler en France, en 1789, et que le peuple allait se rebeller et tout ça. Trop youhuuu quoi. Je veux ce mec comme voyant personnel.) donc ce jour là (oui parce que les digressions, ça fait un peu perdre le fil de l'histoire palpitante que je te raconte, tu trouves pas ?), ce jour là, tu tombes sur une demande d'amis d'une certaine C.... G.....


    Tu manques de tomber de ta chaise, et puis tu te dis : "Bof, elle doit chercher à battre un record de nombre d'amis, et puis c'est tout."




    Mécaniquement, tu l'ajoutes, en te disant intérieurement que les autres vont finir par voir que tu as vie super remplie, puisque plein de potes sont à toi, tout comme elle, à coup sûr.




    Et puis tu accèdes à sa page. Vision enchanteresse : tu as 3 fois plusse d'amis qu'elle.



    La princesse des cours d'école aurait elle été détrônée par je-ne-sais-qui ?





    Toujours est-il que dès que tu as le malheur d'être en ligne en même temps qu'elle, elle vient te parler.


    Alors que JAMAIS tu ne lui as parlé au lycée.



    Et qu'elle te demande ce que tu fais, où ça, et ça se passe comment, et t'as trouvé ton prince charmant, et toussa toussa ? (koffff koffffff faut mettre un pull il fait froid dehors. OK je sors.)

    Et que toi t'en as un peu rien à foutre, et surtout t'en ras la culotte de raconter ta vie à des gens à qui t'as jamais parlé avant.

    Surtout de leur esspliquer que oui oui, tu fais bien un Erasmus en France, et alors ? J'fais ce que je veux connasse. (nan pas toi, l'autre)


    Et puis tu t'aperçois que finalement, tu t'en es ptet mieux sortie qu'elle.


    Tu t'aperçois surtout qu'elle a changé.

     

    Qu'y'a quelque chose dans sa façon de parler qui semble ... Plus mûr.






    D'un seul coup, t'as l'impression d'être restée au stade de lycéenne.




    Et même si ça te plaît, d'un côté, ben de l'autre, tu peux pas t'empêcher de te dire "Damned, elle m'a encore eu la pute C..... G......"

  • Pauline

    Ces jours-ci, on va être un peu égocentrique.




    Passqui paraît qu'un blogueur tient son blog pour parler de lui et se faire aimer avant toute chose.

     



    C'est ptet possible, j't'avouerai qu'en ce moment chuis bien trop débordée pour réfléchir à ça.






    Au cas où t'aurais pas encore pigé, mon prénom c'est Pauline.


    Alors j'ai pris quelques extraits de sites internet ici et là, qui te disent comment sont les Pauline.





    Et j'te dirais (en toute objectivité) comment MOI je suis.





    Vous êtes avant tout un individu doux et pacifique. Toute votre personne dégage un naturel très bon enfant, une touchante attitude débonnaire. On vous trouve extrêmement sympathique.


    Bon, d'emblée, faut pas s'y fier.

    Autant que j'peux être très gentille et très douce et très pacifique, autant j'peux être assoifée de sang, cassante, méchante, bref, une Spike en devenir quoi. (Bah quoi ? Spike est très vilaine, c'est bien connu dans le monde du blog.)

     




    Vous cherchez obstinément à fuir toutes les situations de crise ou de conflit, tout comme le crabe cherche à fuir à reculons dès qu'il se sent menacé. Vous choisissez donc de vous réfugier dans le silence ou de vous abriter derrière une attitude résignée ou indifférente. Pour vous, une carapace est presque la seule arme défensive, comme celle du crabe. Malheureusement, votre carapace cache un peu trop ce que vous avez de tendre et fait que vous restez si souvent incomprise, inconnue même parmi ceux qui vous approchent. 


    Hmmm ... No comment ?!





    Il existe deux sortes de natives de ce prénom. Il y a celles qui ont trouvé leur point d'ancrage et qui sont heureuses d'accomplir leur tâche avec un maximum de conscience, de gentillesse, de ténacité. Et puis il y a les autres, toujours à la poursuite d'un renouvellement, passant d'une voie à une autre, toujours entre deux situations, entre deux ports d'attache. 



    Bon ben j'crois que c'est un secret pour personne hein, chuis toujours par monts et par vaux, entre la Picardie et le Luxembourg.

    Et j'envisage l'Irlande aussi.

    Ou l'Ecosse.



    Les portes du succès ne sont jamais fermées à Pauline aux yeux bleus. Les gens, qu'ils soient ou non malhonnêtes et pervers, apprécient quand même ses réelles qualités. Elle est consciencieuse à souhait, n'épargnant aucun effort pour mener à bien toutes les tâches qui lui sont confiées. C'est une secrétaire de direction irremplaçable. On peut être tranquille pour tout travail dont elle a la charge. Mais Pauline aux yeux bleus ferait mieux de ne pas s'aventurer dans le monde des affaires : elle n'est pas assez astucieuse pour se protéger. Étant elle-même la personnification de l'honnêteté, elle serait incapable de prévoir les manigances de ses adversaires et se laisserait posséder facilement par eux.


    PUTAIN.

    RENDS TOI COMPTE, MON DESTIN EST ECRIT DANS CE PARAGRAPHE !!!!

    J'savais pas quoi foutre de ma vie. Ca fait des années que chais pas quoi faire, quoi étudier, et tout ça.

    Ben voilà.

    Je suis une secrétaire de direction irremplaçable. 

    Y'a quelqu'un qui veut bien me prendre en stage si je me lance là dedans ? (J'suis un peu très bordélique, mais j'serai irremplaçable, donc ça compte pas hein ?) (Et j'suis une stagiaire sympa je pense, j'ai jamais fait de stage, mais le matin je parle pas avant 13 ou 14h.) (Et je colle pas de smileys sur des post-il sur des cartes postales) (n'y voyez aucune référence comparatrice)





    Pauline aux yeux bleus manque d'aisance en société, étant sans doute trop consciente des mauvais côtés des gens. Ce n'est assurément pas la manifestation d'une misanthropie mais d'une certaine désapprobation du comportement humain. Il serait bien difficile de lui donner un conseil à cet égard sinon de lui rappeler que "l'homme n'est ni ange ni bête" (Pascal).


    Bon c'est vrai que parfois j'me sens cruche en société.

    Comme quand je suis avec Alexiane, Miqueline, Sonia, Spike, et tous les autres.

     

    Mais j'tiens à les rassurer hein, c'est pas à cause de leurs mauvais côtés.

    C'est juste qu'ils sont impressionnants en vrai. Même s'ils s'en rendent pas compte.




    On continue un peu demain ?

    Ou alors t'en as complètement rien à foutre, et tu veux que j'arrête ça tout de suite et que je me concentre sur mon futur duo avec Spike ? (Spike, fais gaffe, j'te prends au mot ...)

  • D.

    D., je ne sais jamais s'il est sensible ou s'il n'est pas sensible.

     


    Mais tu vois, comme je t'avais dit y'a quelques semaines, on a franchi des stades importants tous les deux.





    On en a encore franchi un aujourd'hui.



    Le cap du "C'est dimanche aujourd'hui, on sort pas, je suis épuisée, alors je me maquille pas."



    Etant donné que j'ai la peau d'une blonde, que j'ai des cils et sourcils blonds, je peux te dire que la différence entre jours avec mascara et jours sans mascara, ben ça se voit.


    Et que j'aime pas les jours sans mascara.




    J'ai l'air malade.





    Enfin voilà.





    Maintenant, on se lance même des petits "Tu fais quoiiiiii ?" à travers tout l'appart'.

     

    Oui passque depuis quelques jours, on a retrouvé une intimité personnelle. Sa TV avec lui, mon laptop avec moi.

    Chacun chez soi et les cochons seront bien gardés.





    Et ce que je trouve cool avec lui, c'est que quand je lui dis, à 1h du mat' : "J'ai vachement mal au crâne depuis tout à l'heure" ben il me répond "Oh non, ne me dis pas qu'une migraine se prépare !"




    C'est la première fois que je rencontre un mec qui a conscience de l'emmerdement crée par une migraine.

     

     

    Et ça fait juste un peu de bien.




    (Même si j'ai quand même très mal à la tête)

    (J'vais aller dormir) (encore)



    Demain, je te poste le résumé du concert de samedi.

     

    Sauf en cas de migraine aigüe.

  • Note musicale

    Aujourd'hui, je vais te mettre dans l'ambiance du week end que je m'apprête à vivre.




    Passque figure toi que demain (samedi donc), ben je sors avec mon coloc de mon coeur, D.





    Et qu'on va voir un groupe qu'on aime vachement beaucoup tous les deux.





    Foals.



    Alors si tu connais pas, je te laisse un peu de leur musique.







    T'en veux encore ?



    Celle là, je l'aime d'amour tout plein ...





    Allez, une dernière pour la route ?

     








    Bon, j'avoue qu'au départ, on a vu "Foals", on a pas fait gaffe à ce qui se jouait ce jour là aussi.


    Passque c'est un mini festival en fait, à la Cigale j'crois.



    Et y'a Soko.




    J't'avouerai que jusqu'à aujourd'hui, j'connaissais pas sa zic. 

    J'l'ai découverte juste pour toi mon lecteur, ma lecteuse, pour te mettre une vidéo ici.






    Et y'a Friendly Fires.


    Ca, je connaissais vaguement.






    The Virgins aussi

    Difficile de pas connaître, leur titre passe un peu partout j'ai l'impression.







    Et Wild Beasts.

    Que je ne connais pas. Enfin, c'est comme Soko.

    Avant l'écriture de ce billet, je connaissais pas.





     




    Et pour finir, Seasick Steve.

    Idem, inconnu au bataillon de moi.







    Mais bon, nous, on y va que pour Foals.






    Autant te dire que depuis quelques jours, à l'appart', ben c'est Foals qui tourne en boucle.




    La Cigale, samedi 15 Novembre, 17:30.

     

     


    J'ai comme l'impression que c'est pas ça qui va m'aider à combattre l'épuisement qui me gagne ...





    Tant pis hein ?





    Fais moi signe si par le plus grand des hasards tu vas aussi à la Cigale demain ...

    Y'a moyen que tu rencontres mon coloc d'amour.




    Trop d'la chance ça, nan ?

  • La collègue de pupitre

    Alors tu vois, y'a quelques temps, je jouais du piccolo.




    Pour les non-habitués, c'est une toute petite flûte traversière, un peu plus difficile à jouer, passque c'est pas pareil au niveau de la colonne d'air, blablabla.





    Et donc, quand j'suis partie au Luxembourg, ben j'ai tout arrêté au niveau musique.


    Le piccolo est donc revenu à ma collègue de pupitre.







    Qui ne sait pas en jouer.








    Je te jure que ces derniers temps, comme je suis très présente aux répéts et aux concerts, ben j'ai pu m'apercevoir qu'elle sait pas jouer DU TOUT.




    Moi je ferais ça mieux qu'elle, je le sais.



    Passque j'ai plus de difficultés au niveau de la flûte qu'au niveau du piccolo.





    Ce qui a toujours surpris la femme que j'ai rendue cocue ma directrice d'orchestre.





    Elle ne comprenait pas pourquoi j'avais une sonorité de merde à la flûte, et un putain de son au piccolo. 


    Et je dois t'avouer que moi non plus.






    Toujours est-il que cette collègue de pupitre a flingué notre concert d'il y a 2 semaines.



    En commençant à jouer aux mauvais moments, en ratant certaines notes (OK, c'est pas toujours simple, mais un peu d'entraînement et de talent suffit pour consolider le truc).






    Et ça m'a énervée.






    Mais comme ma réputation n'est déjà pas terrible auprès de certaines personnes j'suis pas si pourrite que ça, ben j'ai même pas osé réclamer le piccolo pour moi.





    Alors que j'aimerais vraiment le récupérer ...






    Maintenant, je vais me taper sur les doigts pour être aussi vilaine, et bientôt, je te préparerais d'autres notes sur la musique.



    Passque quand tu liras cette note, je serai difficilement en train de me préparer pour aller commémorer le 11 Novembre.

    Passque la musique défile ce jour là, et joue pendant la messe.



    En général, le moment de la messe est assez particulier.

     




    Tu verras ...

  • Overbookée

    Dimanche matin, 4:17 à l'ouverture de ce billet.



    L. et B. viennent de partir, Y. et F. restent dormir à la maison.

     

    Comme hier en fait.






    Et comme hier, ce fut une avalanche de choses.




    Entre autres, un paquet entier de spaghettis renversés dans un évier au moment (délicat) de l'égouttage, un traumatisme psychologique, et des jeux de mots plus ou moins foireux (bon OK, l'alcool et la drogue aidant, c'était TRES foireux.)

     



    "T'es vraiment la personne la plus immorale que je connaisse"


    "T'es belle ......."


    "Putain, tu te rends compte, y'a pas eu de sexe entre nous et t'as quand même trouvé ce week end génial !"


    "Mais bordel tu sais rien faire, t'es un faux mec ou quoi ?"


    "Ecoute Pau, on a un problème. On a plus de bière, donc on va aller à l'épicerie, on te laisse là bas et on dit au mec que tu s*ces vachement bien, comme ça il nous lâche de la tise. OK ?"


    "Pauliiiiiiiine tu viens avec nous ?"





    J'avoue, une demi heure après leur arrivée à un certain moment j'me suis demandé POURQUOI j'avais proposé à Y. et F. de venir en même temps.

    Surtout quand j'ai cru qu'ils avaient traumatisé le petit Anglais tout sympa qui est en Erasmus avec moi. Franchement, j'me suis dit qu'il ne me reparlerait JAMAIS. C'est te dire à quel point ce we fut difficile au niveau psychologique.

    Mais faut croire que j'suis maso, passque je sais très bien que quand ils sont réunis, ça donne des phrases comme celles ci répétées à l'infini, et sous des variantes différentes.






    Et puis en fait, Y. m'a fait plein de câlins, et il a même pioncé sur mon épaule dans le train du retour.


    Et j'ai trouvé ça agréable et reposant rigolo.





    On a un peu beaucoup pété les plombs dans le train. 


    En même temps, avec le peu de sommeil qu'on a eu, et le bordel que c'était pour faire "Paris-Rouen" en train aujourd'hui, ben y'avait de quoi craquer.





    Cette année, je fais la Nouvelle Année avec Y., à Grenoble, chez un de ses anciens collègues de boulot.




    On part en train.




    Rouen - Grenoble.



    Et on a l'intention de faire un détour par Aix, pour voir une amie.





    J'ai comme l'impression que le trajets ne vont pas être de tout repos ... 






    Et tu sais quoi ?



    C'est pas l'pire.




    L'pire, c'est que à Grenoble, Y. et moi, ben on va devoir dormir ensemble.


    Bon, ça ne pose pas de problèmes en soi hein ?



    J'veux dire, j'ai déjà dormi avec plein de monde dans des lits (en toute innocence, ça fera l'objet de futures notes que je te réserve pour les vacances de Nowel) (je sais je suis prévoyante) (je sais aussi que j'ai DEJA des notes en retard, je te promets que je fais mon possible pour te poster ça dès que j'en ai l'envie la motivation la possibilité)






    C'est juste que vu le nombre de conneries qu'on débite à la minute, et notre habitude de nous enquiquiner à tout bout de champ pour un détail, ben j'ai l'impression que les nuits vont être courtes.




    Voire même très courtes.

     



    Ptet que j'l'enverrai dormir sur le canapé tiens ...









    (Cette note n'a aucune cohérence, elle a été terminée 22h après son commencement : on est lundi matin, 2:03. Ne cherche pas, c'est le craquage du week end.)

    (Fallait décompresser.)

    (Ca fait du bien.)

     



    P.S : rappelle toi, je te parlais déjà d'Y. et de F. ici.

    Et son pote de boulot qui venait de l'Isère, ben c'est celui chez qui on va pour Nouvel An. Faut croire que je réussis à faire bonne impression aux gens malgré tout ...

  • Je sais ...

    J'abuse.

     

    Mais le NicMo est resté plus longtemps que moi sans écrire.

     




    La maman de mon coloc est arrivé.




    Et ce soir, je vais au théâtre rejoindre Alexiane et Miqueline.










    Et ce we, y'a des potes qui viennent sur Paris.









    Mais je t'assure que dès que j'ai le temps, je t'écrirais ces notes que tu attends depuis longtemps ...



    (Juste pour rappel, la pourriture d'une de mes collègues de pupitre, et la pourriture d'un repas d'anniversaire, par moi même.) (Ainsi que le premier article de la catégorie "La communauté Erasmus") (mais si, on y croit)

     

     

    (En attendant, t'es gentil tu vas voter chaque jour dans le lien qu'il y a dans mon BlogItExpress là bas <===)

    (Passque sinon, c'est pas dit que je te file les photos qui seront faites ce jour là)

  • Fantasme

    Aujourd'hui, j'ai un peu mal au coeur.




    Alors au lieu de manger du Nutella en regardant une série triste à pleurer, ben on va mettre des photos.







    Y'a des filles qui fantasment sur Alessandro, nageur italien de son état. (impossible de retrouver son nom de famille, pardonne moi chérie !)

     

     

    Moi j'préfère Juan, rugbyman argentin.

     

    1b.jpg





    Et c'est même pas passqu'il pose nu que j'le préfère.


    dievx_dv_stade.jpg

    Nan, vraiment pas ...



     

    juan-martin-hernadez dds.jpg

    J'te juuuuure que nan !







    J'adore sa ptite gueule d'amour.

     

    dds2.jpg

    Celle là ouais ...

     

     

     

     

    1.jpg

     

     


    Juan.jpg

     

     

    Juaan.jpg














    Bon, alors faut avouer qu'il ressemble un peu à 2 de mes z'ex.


    Et que ptet que ça joue, dans un sens comme dans l'autre (surtout dans celui de Juan, puisqu'il est joueur de profession hahaha).






    Et j'sais pas si t'as vu "Into The Wild", mais l'acteur, Emile Hirsh, ben j'le kiffe aussi.

     

    emile.jpg

    En même temps, quand tu le vois comme ça,
    t'as pas un peu beaucoup l'impression
    qu'il ressemble à Juan ??? 






    Lecteur, si tu m'aimes vraiment beaucoup, t'as plusieurs solutions.



    Tu vas me chercher un autographe de Juan, et je te chérirai toute ma vie durant (mais pas autant que lui).



    Si tu m'aimes encore plus, tu m'organises une rencontre avec lui.




    Et si tu m'aimes encore plus beaucoup que ça, ben tu me l'offres à Nowel.

    Et tant pis pour l'Argentine.

    Et tant pis pour le Stade Français.

     

     

     

    Mais tant mieux pour moi ...

     



    Demain, si tu veux bien, on essaiera de rattraper tout le retard qu'on a dans les comptes rendus du we dernier et tout ça.

    Passque là quand même, faut pas abuser quoi ...

  • Evolution


    J'sais plus si j'te l'ai dit, mais j'ai un filleul.

     

     

    Il est grand déjà, il a 7 ans et demi.

    100_1154.jpg
    Je te présente Filleul.






     
    100_1097.jpg
    Là, c'est encore Filleul.
    Même si on a les yeux rouges, on est beaux.






     
    Et tu vois, Filleul, je le vois pas très souvent, rapport à mes nombreux déplacements de fille qui tient pas en place, et rapport aussi au fait qu'il habite pas tout à fait dans ma région.

     
    Alors je me rattrape comme je peux, j'achète son amour.

     
    Nan, c'est même pas vrai.




    J'ai pas besoin de faire ça.



    On s'est toujours aimés beaucoup tout plein énormément, même avant qu'il soit mon Filleul.


    Passque c'est mon Filleul depuis 1 an seulement, rapport au fait que son ancienne marraine l'a totalement abandonnée, et que moi, ben chuis là, houhouuuu tu me vois ?



    'fin bref.







    Tout l'objet de cette note, c'est juste de te dire que je l'ai vu ce matin, et que sa ptite soeur a dit des trucs tout rigolos, que je te raconterais plus tard.



    Là maintenant, je veux te montrer l'évolution du môme d'une année sur l'autre.






    L'an passé, toute fière j'étais.




    Pour Nowel, il m'avait demandé ça :


    scrabblejunior.jpg

    "Marraine, tu joueees avec moiiiiiiiiii ?"

    Bref, le genre de jeux que je veux bien lui acheter
    20 fois, pour développer sa cervelle. 











    Cette année, il veut ça :

     

     

    Faites de la magie 02.jpg


    "Ben oui tu sais, avec 'Faites de la magie' j'aurais le jeu de Pokémon dessus,
    et aussi celui de PetShop ..."



    Je déteste les jeux vidéos. 






    (Will, je te vois venir d'ici avec tes gros sabots. TU ME FERAS PAS CHANGER D'AVIS !!!)







    D'ailleurs ce matin, plutôt que de me raconter les ptites nouveautés de sa vie, l'école, ses copains, le judo, tout ça tout ça, il m'a énoncé tous les Pokémon qu'il avait sur son Pokédex, et aussi tous ceux qu'il avait capturés, et chuis restée 45 minutes à le regarder faire des combats et des guérisons de Pokémon en tout genre sur sa console.





    Voilà.




    Je regrette juste le temps où la vue d'un bouquin le faisait bondir et hurler de joie.


    Maintenant, si j'lui offre un bouquin pendant qu'il joue, ça n'a pas d'importance.





    C'est le jeu le plus important.







    Et chuis en désaccord avec ses parents sur ce point.



    C'est tout pour ce soir.



    A demain !